Forum minceur › Régimes et méthodes alternatives

Avertissement : Les opinions exprimées dans ce forum sont celles des membres d'aujourdhui.com. Avant de suivre un conseil extrait d'une discussion, veuillez le valider avec votre médecin traitant !

Commenter ajouter aux favoris signaler un abus
Créer une nouvelle discussion
Commenter ajouter aux favoris signaler un abus
Créer une nouvelle discussion
Commenter ajouter aux favoris signaler un abus Créer une nouvelle discussion
posté par Skyline1980 le 03-08-2011 à 15:53

Voir le profil

Régime protéine

Pour faire un régime protéine, il faut adopter une alimentation riche en protéines et pauvre en lipides et en glucides, l’organisme puise dans ses réserves adipeuses l’énergie dont il a besoin. L'objectif est de perdre de la graisse et pas (ou peu) de muscles. Mais attention, ce régime ne peut être effectué sur le long terme.

Comment ça marche ?

Dans un régime protéine, les aliments consommés sont riches en protéines. Cela présente deux avantages : le premier est que par le régime protéine, les protéines ne sont pas stockées. Et les protéines qui ne peuvent servir à l'organisme seront éliminées.
Le second est qu'elles dégagent 4 kcal/gramme, comme les glucides (qui en revanche peuvent être stockés), contre 9 kcal/gramme pour les lipides, facilement stockables eux aussi.

D’autre part, dans le régime protéine, l'assimilation des protéines par l'organisme demande beaucoup d'énergie. 25 % des protides sont brûlés immédiatement par l'organisme après ingestion, contre seulement 3 % des graisses. Des expériences scientifiques ont prouvé que la thermogénèse (le nombre de calories brûlées au repos) était deux fois plus importante après un repas riche en protéines qu'après un repas "normal".

Dernier point important : quand on supprime le sucre de son alimentation, l'organisme puise dans la réserve de glycogène présente dans le foie et dans les muscles. Quand cette réserve est épuisée, il puise dans les graisses du corps.

Un régime qui préserve la musculature

Le régime protéine permet de perdre du gras tout en conservant la masse musculaire. Comme l'entretien de la masse musculaire demande davantage d'énergie que l'entretien de la masse grasse, plus la masse musculaire est importante, plus on brûle d'énergie (même en dormant) et plus on parvient à maintenir son poids ou à mincir.

Autre point positif : les protéines sont plutôt rassasiantes. Si l’on consomme des aliments riches en protéines lors d’un repas, on n’a plus faim pendant plusieurs heures, on n’a même pas envie de grignoter.

Quels aliments consommer ?

Les produits de la mer : coquillages, crustacés et poissons sont riches en protéines et généralement pauvres en graisses, et ces dernières sont bonnes pour la santé, permettant de lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires.

Les viandes : préférez les viandes maigres (dinde, poulet, bœuf maigre, abats, jambon dégraissé) aux viandes grasses car les graisses contenues dans les viandes sont dites "saturées".

Les produits laitiers maigres : lait écrémé, fromage et yaourt à 0 % de matières grasses.

A faire : manger beaucoup de légumes verts pour avoir en plus suffisamment de minéraux et d'oligo-éléments.

Il existe une autre forme de régime hyperprotéiné : le matin, le midi, au goûter et le soir, on consomme un substitut de repas hyperprotéiné, riche en vitamines et oligo-éléments pour éviter les carences. Ces substituts peuvent être prescrits par le médecin nutritionniste ou la diététicienne.

Un régime qui préserve la musculature

Le régime protéiné permet de perdre du gras tout en conservant la masse musculaire. Comme l'entretien de la masse musculaire demande davantage d'énergie que l'entretien de la masse grasse, plus la masse musculaire est importante, plus on brûle d'énergie (même en dormant) et plus on parvient à maintenir son poids ou à mincir.

Autre point positif : les protéines sont plutôt rassasiantes. Si l’on consomme des aliments riches en protéines lors d’un repas, on n’a plus faim pendant plusieurs heures, on n’a même pas envie de grignoter.

Quels aliments consommer ?

Les produits de la mer : coquillages, crustacés et poissons sont riches en protéines et généralement pauvres en graisses, et ces dernières sont bonnes pour la santé, permettant de lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires.

Les viandes : préférez les viandes maigres (dinde, poulet, bœuf maigre, abats, jambon dégraissé) aux viandes grasses car les graisses contenues dans les viandes sont dites "saturées".

Les produits laitiers maigres : lait écrémé, fromage et yaourt à 0 % de matières grasses.

A faire : manger beaucoup de légumes verts pour avoir en plus suffisamment de minéraux et d'oligo-éléments.

Il existe une autre forme de régime hyperprotéiné : le matin, le midi, au goûter et le soir, on consomme un substitut de repas hyperprotéiné, riche en vitamines et oligo-éléments pour éviter les carences. Ces substituts peuvent être prescrits par le médecin nutritionniste ou la diététicienne.

Les personnes sujettes à des anomalies biologiques, en particulier de minéraux (potassium) ne devraient pas effectuer ce régime sans avis médical. Ainsi, un tel régime est interdit aux insuffisants rénaux, ou encore aux personnes prenant des médicaments qui peuvent perturber leur taux de potassium.

Si l'on souffre d'une affection particulière (métabolique, hormonale, cardio-vasculaire...), il est recommandé de prendre l'avis d'un médecin, avant de s'engager dans ce genre de régime.

Les limites du régime protéiné

Le régime hyperprotéiné à base de substituts de repas est restrictif et monotone. Il faut être très motivé pour le mener à bien, car les substituts de repas n’étant pas spécialement gastronomiques, on n’éprouve plus de réel plaisir à manger. D’autre part, il coupe de toute vie sociale, à moins d’apporter avec soi son sachet de substitut de repas. A savoir : ce régime hyperprotéiné à base de substituts de repas doit être effectué sous surveillance médicale ou d'une diététicienne, sur une durée qui généralement n’excède pas deux à trois semaines.

En ce qui concerne le régime hyperprotéiné à base d’aliments naturels, il est beaucoup plus agréable à suivre car l’on peut consommer en alternance viandes maigres, poissons, blanc d’œuf, coquillages et crustacés avec des fruits et des légumes sans assaisonnement.

Comme tout régime à visée amincissante, le régime hyperprotéiné doit être suivi d’une phase de stabilisation, où l’on réintroduit progressivement les aliments momentanément "bannis", en quantité raisonnable. Si l’on ne respecte pas cette phase de stabilisation, on risque fort de reprendre rapidement le poids perdu. Et une activité physique régulière est recommandée.

C'est un "régime" prescrit par certains nutritionnistes ou diététiciennes dans l'objectif d'amorcer une perte de poids rapide, puis ensuite d'appliquer des conseils diététiques et d'hygiène de vie permettant une bonne stabilisation de son poids.

Les personnes sujettes à des anomalies biologiques, en particulier de minéraux (potassium) ne devraient pas effectuer ce régime sans avis médical. Ainsi, un tel régime est interdit aux insuffisants rénaux, ou encore aux personnes prenant des médicaments qui peuvent perturber leur taux de potassium.

Si l'on souffre d'une affection particulière (métabolique, hormonale, cardio-vasculaire...), il est recommandé de prendre l'avis d'un médecin, avant de s'engager dans ce genre de régime.

Les limites du régime protéiné

Le régime hyperprotéiné à base de substituts de repas est restrictif et monotone. Il faut être très motivé pour le mener à bien, car les substituts de repas n’étant pas spécialement gastronomiques, on n’éprouve plus de réel plaisir à manger. D’autre part, il coupe de toute vie sociale, à moins d’apporter avec soi son sachet de substitut de repas. A savoir : ce régime hyperprotéiné à base de substituts de repas doit être effectué sous surveillance médicale ou d'une diététicienne, sur une durée qui généralement n’excède pas deux à trois semaines.

En ce qui concerne le régime hyperprotéiné à base d’aliments naturels, il est beaucoup plus agréable à suivre car l’on peut consommer en alternance viandes maigres, poissons, blanc d’œuf, coquillages et crustacés avec des fruits et des légumes sans assaisonnement.

Comme tout régime à visée amincissante, le régime hyperprotéiné doit être suivi d’une phase de stabilisation, où l’on réintroduit progressivement les aliments momentanément "bannis", en quantité raisonnable. Si l’on ne respecte pas cette phase de stabilisation, on risque fort de reprendre rapidement le poids perdu. Et une activité physique régulière est recommandée.

C'est un "régime" prescrit par certains nutritionnistes ou diététiciennes dans l'objectif d'amorcer une perte de poids rapide, puis ensuite d'appliquer des conseils diététiques et d'hygiène de vie permettant une bonne stabilisation de son poids.

Le régime protéine c'est la force de www.comment-faire-un-regime.com



1 - 1 de 1
  • «
  • 1
  • »
posté par Marissa02 le 03-08-2011 à 19:31

Voir le profil Répondre à ce commentaire signaler un abus

Bonjour, ce régime ressemble un peu au régime Dukan non? 

1 - 1 de 1
  • «
  • 1
  • »



L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com.
Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.


Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez ici.