Un bilan de compétences pour retrouver du sens

Vous êtes moins heureuse au travail et vous réalisez que vous n’êtes peut-être plus à votre place ? Vous réfléchissez à faire autre chose, plus en rapport avec vos valeurs ? Vous vous interrogez sur les risques et opportunités de changer d’emploi en cette période compliquée ? Le bilan de compétences, finançable par le biais de votre CPF, pourrait bien être une réponse à vos questions…

Aujourd’hui, quand les employés et les cadres cherchent une formation pour faire un point ou se réorienter, c’est le bilan de compétences qui arrive en numéro un, devant les certifications de secrétaire médical, de décorateur d’intérieur, d’auxiliaire de puériculture et les cours d’anglais. Phénomène étonnant, c’est surtout en régions qu’il est le plus utilisé.

Besoin de faire le point ?

Selon la Caisse des dépôts qui pilote le Compte personnel de formation (CPF), 85 000 demandes de financement de bilans de compétences ont été validées en 2021, et au moins 100 000 demandes de bilans de compétence pourraient être validées cette année.

Votre métier a-t-il toujours du sens ? Vous sentez-vous épanouie et heureuse de vous lever tous les matins pour partir au boulot ?

Si ce n’est pas vraiment le cas, c’est que vous êtes peut-être arrivée à la fin d’un cycle ? Ou que vous avez pris conscience que vous n’étiez plus à votre place. Vous réfléchissez maintenant à faire autrement, à un avenir plus en phase avec votre personnalité et avec vos valeurs !

Vos aspirations pour l’avenir ont certainement évolué et il est probablement temps de songer à une réorientation professionnelle.

Pour cela, accordez-vous un temps de réflexion pour faire le point sur votre situation professionnelle. Vous trouverez ainsi de nouvelles sources de motivation. Et même si ce profond désir de reconversion professionnelle s’apparente souvent à un parcours du combattant, l’expérience vaut le détour et commence souvent par… un bilan de compétences.

Un bilan de compétences, à quoi ça sert ?

Le bilan de compétences est un dispositif relevant de la formation professionnelle continue qui consiste à analyser vos compétences professionnelles et personnelles, aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel réaliste et réalisable et, le cas échéant, identifier un projet de formation.

Il est donc utile à tout moment dans une carrière :

  • Reconversion
  • Début de formation
  • Évolution
  • Mise au point

Pour mieux vous écouter, vous connaître et aussi pour mieux gérer votre carrière !

Car le bilan de compétences est la première étape de la phase de reconversion. Il vous permet de prendre un maximum de hauteur et de mettre à jour tous les liens entre votre passé, votre présent et votre avenir professionnel.

Il apporte de l’unité à votre parcours, lui donne du sens et de la valeur tout en intégrant la réalité du monde du travail. C’est une démarche volontaire qui ne fonctionne que si vous avez réellement envie d’accélérer votre évolution professionnelle.

3 infos utiles sur le bilan de compétences – Les Défis des Filles Zen

Il y a de multiples raisons (toutes légitimes) de s’engager dans un bilan de compétences :

  • Faire le point sur votre situation professionnelle à un moment précis.
  • Analyser vos compétences et vos aptitudes personnelles et professionnelles.
  • Trouver les ressources pour rebondir si vous traversez une période difficile.
  • Identifier vos potentiels et vos compétences transférables.
  • Évaluer votre capacité à évoluer dans de nouveaux domaines.
  • Revoir vos atouts comme des instruments de négociation pour un emploi ou une évolution de carrière.
  • Prendre le temps de la réflexion pour vérifier que votre projet est bien en ligne avec vos aspirations et vos motivations.
  • Prendre un nouveau départ professionnel (réorientation, changement de poste, création d’entreprise…).

Quelles sont les étapes du bilan de compétences

Un bilan de compétences se déroule toujours en trois phases :

  • La phase préliminaire correspond à la mise en place du bilan. Elle comporte un entretien dans lequel vous devez exprimer vos objectifs, besoins et le contexte de votre demande. C’est à ce moment qu’est définie la méthode qui sera utilisée pour réaliser le bilan.
  • La phase d’investigation est la plus importante, car c’est là où le travail d’élaboration, de recherche et de choix va se faire. Elle peut comprendre 6 à 7 séances, réparties en deux volets : « Mieux se connaître et s’informer » et « Construire son projet »
  • La phase de conclusion permet de définir votre plan d’action et recense les moyens favorisant la réalisation de votre projet.

Chacune de ces phases est ponctuée d’entretiens, de séances de travail et de réflexion personnelle. La durée du bilan de compétence est de 24 heures (dont 8 h de réflexion personnelle), réparties généralement sur 6 à 12 semaines.

Une synthèse détaillée vous est remise à l’issue et un entretien de suivi vous est proposé dans les six mois suivant le bilan.

Le bilan de compétences est-il fait pour vous ?

Se poser des questions sur son évolution professionnelle est déjà un premier indice. Si en ce moment ou depuis quelque temps vous êtes dans l’une de ces situations :

  • Vous ne vous reconnaissez plus dans votre boulot et vous avez envie d’en changer pour être en accord avec vos valeurs ou vos contraintes familiales
  • Vous voulez redonner du sens à ce que vous faites sans avoir de projet précis
  • Vous avez un projet en tête mais vous avez besoin de vérifier si c’est le bon choix
  • Vous ne savez pas par où commencer et vous avez dû mal à vous lancer
  • Vous envisagez de changer de région et vous avez besoin de construire un projet adapté avec le marché de l’emploi local
  • Vous sortez d’un burn-out et vous avez besoin de vous reconstruire après cette période difficile et envisagez un nouveau projet
  • Vous êtes confrontés à une situation critique dans votre entreprise, vous souhaitez anticiper cette rupture de contrat et pouvoir vous projeter sur un autre projet
  • Vous vous ennuyez dans votre travail actuel, vous souhaitez donner un coup d’accélérateur à votre carrière
  • Vous envisagez de vous mettre à votre compte mais vous voulez avoir toutes les cartes en main pour vous lancer en toute sécurité

Alors il y a de fortes chances que ce soit le bon moment pour entreprendre une démarche d’accompagnement.

Comment financer votre bilan de compétences ?

Comme dispositif de la formation professionnelle continue, le coût d’un bilan de compétences (en moyenne 1600 euros pour 24 heures d’accompagnement) peut être pris en charge par votre CPF ou les OPCO.

Le financement par Pôle emploi est accessible aux demandeurs d’emploi, qu’ils perçoivent ou non des allocations au titre de l’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ACRE). Ainsi, ils bénéficient de l’aide individuelle de formation (AIF) en complément d’un autre dispositif de financement partiel ou sur la totalité du bilan de compétences. Il suffit de prendre contact avec son conseiller Pôle emploi.

Le financement par l’entreprise est une possibilité offerte aux entrepreneurs qui ont choisi de créer une société commerciale de laquelle ils sont gérants assimilés salariés, comme la SASU. En effet, le statut d’assimilé salarié ouvre les mêmes droits que ceux d’un salarié d’entreprise « classique », excepté le droit au chômage. On peut ainsi financer ses formations professionnelles au titre du plan de formation de son entreprise via l’OPCO dont on dépend.

A PROPOS

Philippe Monteiro da Rocha
Philippe Monteiro da Rochahttps://www.aujourdhui.com
Passionné de psychologie positive, Philippe est responsable éditorial d'Aujourdhui.com. Adressez-vous à lui si vous avez des compliments ou des critiques à faire...
-- Annonce --

CITATION DU JOUR

CADEAU

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS