4 étapes pour se sortir d’une timidité maladive

Pas facile d’être atteint d’une timidité maladive car on se sent à la fois mal à l’aise avec les autres, et mal à l’aise avec sa propre image. La timidité est souvent, dans le parcours de bon nombre d’entre nous, une cause majeure d’échecs et d’opportunités manquées. Alors que fait-on pour se sortir d’un tel handicap ?

La timidité est souvent définie comme la peur du regard des autres. Elle s’exprime en chacun de nous dès l’enfance mais sa persistance à l’âge adulte peut nuire à l’épanouissement personnel.

Comment se fixer des objectifs et tenter de les atteindre quand une timidité maladive vient compromettre chacune de nos initiatives ? Et tant qu’elle conserve le dessus, la gestion du stress et des émotions sont altérées.

Complexe moral ou physique, crainte de ne pas savoir, doute sur ses capacités : la timidité maladive est difficile à vivre. Elle prend le plus souvent racine à cause d’une focalisation sur un détail d’ordre comportemental.

1. Identifier le facteur bloquant

En cherchant les raisons profondes de ses « ennuis », on peut atteindre un état de lucidité constituant déjà un premier pas vers la solution du problème. Déterminez ce qui vous apparaît être votre principal complexe. Demandez-vous depuis quand vous le percevez de façon négative et, bien entendu, ce qui l’a déclenché et conforté dans votre esprit.

Souvent, le timide est le seul responsable, car il a nourri son complexe en se persuadant que c’était le composant le plus voyant de sa personnalité. Dites-vous bien que si c’est l’esprit qui est à l’initiative de cette timidité maladive, l’esprit doit aussi être capable d’en venir à bout.

2. Savoir gérer les imprévus

Une fois que l’on réussit à se concentrer sur autre chose que le facteur bloquant, il faut apprendre à gérer l’imprévu. Le prendre comme il vient sans se poser de questions. Cela consiste à ne pas porter un regard négatif et anxieux sur les événements avant même qu’ils ne se produisent.

Comment venir à bout d’une timidité maladive ? Vis ma vie

Par exemple, fuir une conversation avec quelqu’un par timidité est une forme « d’auto-terrorisme mental » selon les termes du psycho sociologue anglais David Smith. Aux yeux de ce spécialiste reconnu de la question, le timide se crée des menaces virtuelles qui le conduisent à redouter le contact avec les autres et le contexte social.

3. Éveiller son intérêt et celui d’autrui

En portant notre intérêt sur ce qui nous entoure, nous encourageons les autres à s’intéresser à nous. Et en se concentrant sur ce que nous disent les gens, nous récoltons des informations précieuses pour nous engager dans un échange de qualité avec eux.

Ne pas écouter les autres sous prétexte d’avoir peur peut vite passer pour un manque de politesse. Une timidité maladive ne doit pas devenir une excuse…

Montrer votre intelligence émotionnelle en affichant votre réceptivité et votre disponibilité tout en affirmant votre personnalité. Rien ne vous empêche alors de placer la conversation sur un ton neutre.

4. Soigner son image

Il est important d’avoir l’air confiant dans le regard d’autrui. C’est un élément majeur pour venir à bout d’une timidité maladive. Pour y parvenir, on doit veiller à son apparence en tentant de projeter l’image la plus agréable et la plus positive possible.

Surtout, il convient de ne pas se comparer avec les autres à tout propos. Pour développer l’estime de soi, il est essentiel de faire d’abord la part belle à ses propres points forts.

Voici un petit exercice à tester soi-même. Regardez-vous dans un miroir, imaginez faire face à une personne inconnue sans émettre aucun jugement de valeur. Observez bien votre visage. Modifiez vos expressions, tour à tour charmeur, sûr de vous, puis autoritaire.

Si vous parvenez à vous convaincre qu’il s’agit de quelqu’un d’autre que vous-même, vous allez réussir à vous dédoubler. Et vous allez alors prendre conscience de la nature de l’image que vous êtes capable de renvoyer à autrui.

22 petits pas pour prendre soin de moi ppsanté

Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Philippe Monteiro da Rocha
Philippe Monteiro da Rochahttps://www.aujourdhui.com
Passionné de psychologie positive, Philippe est responsable éditorial d'Aujourdhui.com. Adressez-vous à lui si vous avez des compliments ou des critiques à faire...
-- Annonce --

CADEAU

C'est par où le bonheur ?

petits pas bonheur
Inscris-toi ci-dessous pour recevoir par Email chaque matin pendant 10 jours un grand principe que la science recommande pour être plus heureux.

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS