Nous sommes le

mardi 21 septembre 2021

Horoscope | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On vous aide à voir le verre à moitié plein

mardi 21 septembre 2021

Le jeûne intermittent : pourquoi et comment ?

Le jeûne est une privation volontaire de nourriture. Il faut donc bien distinguer le jeûne complet du jeûne intermittent. Le bienfait du jeûne intermittent a été démontré, mais il semble qu’il existe des dizaines de façons de le faire… Explications !

Bienfait du jeûne intermittent : une vérité scientifique

Publiée dans un journal américain il y a quelques années déjà, une étude menée sur des patients en surpoids a démontré le bienfait du jeûne intermittent (ou fasting), à savoir une privation de nourriture sur une partie de la journée, tout en conservant un apport énergétique suffisant.

Ces travaux nous apprennent que la durée idéale d’un jeûne pour obtenir des résultats optimaux serait de 16 à 20 heures. Cela permettrait de booster la perte de poids en mobilisant les réserves graisseuses.

Ce mini-jeûne permettrait, en effet, de bloquer la production d’une hormone antithyroïdienne, la Reverse T3, sécrétée par l’organisme et qui protège contre l’amaigrissement.

Le fasting en pratique : la (bonne) marche à suivre

Le jeûne est ici qualifié d’intermittent car on programme 2 séquences de jeûne (le mercredi soir et le samedi matin par exemple) par semaine, sur une période de deux semaines consécutives maximum.

Et notez bien que cela se fait à calories égales, puisque ce qui n’est pas consommé lors du repas “jeûné” sera consommé sur les 2 autres repas de la journée.

Avec le jeûne intermittent, vous ne mangez pas moins, vous mangez à un autre rythme.

Le bienfait du jeûne intermittent par Jean-Michel Cohen

Deux options sont possibles, selon votre mode de vie :

  • soit on supprime le petit-déjeuner, on jeûne entre la fin du dîner et le déjeuner du lendemain
  • soit on supprime le dîner, on jeûne entre la fin du déjeuner et le petit-déjeuner du lendemain.

Dans les deux cas, vous arrivez à 16h (nuit comprise) sans manger, tout en limitant la fatigue et la faim, puisqu’on dort en grande partie et cela permet de maintenir 2 choses :

  • relancer la perte de poids en cas de stagnation prolongée,
  • rattraper un écart.

Des règles simples mais qu’il faut respecter

Pendant la période de jeûne, assurez-vous une hydratation suffisante avec de l’eau, du thé, du café ou des infusions sans sucre (si vous y mettez du sucre, l’apport calorique qu’il va fournir va “rompre” le jeûne et le rendre inefficace) ou des bouillons de légumes peu salés.

Dans les deux cas et en respectant ces règles – pas de sucre, très peu voire pas de sel – vous pouvez en consommer à volonté.

Lorsque tout cela est bien mis en place, apparait donc autre bienfait du jeûne intermittent : c’est un excellent joker minceur.

Bienfait du jeûne intermittent sur la perte de poids

Le jeûne intermittent constitue en effet un vrai coup de pouce pour passer un plateau difficile pendant une démarche de perte de poids !

Vous devez le savoir avant de vous lancer dans une perte de poids : celle-ci n’est pas toujours quelque chose de linéaire. Une évidence à lire… moins évidente à vivre !

Si vous perdez vite au début, vous pouvez être confronté(e)s à des ralentissements, parfois des blocages.

Ainsi, lors de votre phase de perte de poids, il est judicieux de recourir à ce jeûne intermittent lorsque celle-ci est inférieure à 500 g sur deux semaines consécutives malgré un suivi sérieux de votre régime.

Attention, ce joker minceur doit rester ponctuel, ce n’est pas une solution permanente, qui supprimerait peu à peu tout plaisir alimentaire. Inutile donc de vous lancer d’entrée de jeu dans le jeûne intermittent en espérant maigrir rapidement. Il s’agit bien d’un booster minceur dans le cadre d’un régime sérieusement suivi. Il doit être utilisé dans 2 cas de figure :

  • relancer la perte de poids en cas de stagnation prolongée,
  • rattraper un écart.

Son utilisation lors d’un régime

Ces ralentissements dans la perte de poids peuvent être dus à un suivi approximatif de vos plans de repas, d’erreurs dont vous n’avez peut-être pas conscience… Et les écarts, c’est normal, faire un régime, ce n’est pas rentrer dans les ordres !

Ce jeûne est alors pour vous une soupape, qui assure de la souplesse à votre perte de poids.

Au sein du programme Savoir Maigrir nous n’oublions pas le bienfait du jeûne intermittent (baptisé Jeûne Cohen 16h) il est conseillé par les diététiciennes du programme lorsqu’on veut passer un plateau ou redonner un coup de boost à la perte de poids (je rappelle : lorsqu’elle est inférieure à 500g sur 2 semaines), ce qui peut arriver lorsqu’on a déjà perdu un certain nombre de kilos.

Une fois la perte de poids relancée, on reprend alors son programme normal. À noter que cette période de jeûne exige une attention particulière de la diététicienne qui suit celle ou celui qui s’y adonne.

ATTENTION !
Le jeûne intermittent décrit ci-dessus est à éviter chez les femmes enceintes, aux sujets immunodéprimées, aux diabétiques, aux personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires ou qui prennent d’autres médicaments nécessitant l’absorption d’aliments.

ad SM01 1000

Faites votre Analyse Minceur sur SavoirMaigrir.fr
Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits


-- Annonce --

NOUVEAU

NEWSLETTER

-- Annonce --

POPULAIRES

A PROPOS

3d5d9be5705e3061803550165b9f9288?s=96&d=identicon&r=g
Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.

SUIVEZ-NOUS

21,053FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
50,900AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi

PARTENAIRES