4 vérités pour réussir son régime

Réussir à atteindre son objectif de perte de poids quand on suit un régime demande de suivre certains principes et de s’y tenir. Je vais vous décrire 4 vérités qu’il ne faut pas quitter des yeux pour trouver une sécurité alimentaire et un poids stable. Mais avant ça, revenons sur l’évolution du surpoids de l’obésité et ses mécanismes.

À l’heure actuelle, la valeur nutritive des aliments ne cesse d’augmenter et semble poser un problème de sécurité alimentaire. Entendez par là qu’il faut s’assurer un vrai contrôle de ce que l’on mange aujourd’hui, tellement les listes d’ingrédients se sont allongées avec les additifs, les conservateurs, ainsi que la valeur calorique des produits.

On peut effectivement constater par exemple que la valeur moyenne de l’ensemble des yaourts, qui était il y a quelques années de 70 kcal aux 100 g, atteint aujourd’hui 80 kcal. Que celle des pains, qui était à 250 kcal, est désormais à 275…

Changement de rythme et sécurité alimentaire

On peut aujourd’hui affirmer que l’enrichissement progressif des aliments, consommés à quantité égale, a favorisé l’augmentation de notre consommation calorique, alors que notre dépense d’énergie a diminué avec notre sédentarité.

Nous découvrons aussi que les nouveaux ingrédients contenus dans les produits sont susceptibles d’amplifier ce mécanisme. Par exemple, il n’est pas identique de consommer du sucre sous forme de saccharose ou de glucose, et sous forme de sirop de glucose-fructose.

Comme le démontrent des travaux récents, l’utilisation de certaines substances favorise la constitution de stocks de graisse et participe au développement du surpoids et de l’obésité.

Bien entendu, nous ne sommes pas sans ignorer que l’obésité est plurifactorielle, l’aspect de sécurité alimentaire s’additionnant au génétique, au psychologique et au sociologique. Mais lequel de ces quatre facteurs est-il le plus responsable de l’obésité ?

5 Astuces pour s’assurer une sécurité alimentaire – Dr Jean-Michel Cohen

N’avons-nous pas passé trop de temps à considérer les trois derniers éléments, en l’oubliant l’essentiel : ce que nous mangeons aujourd’hui n’a rien à voir avec ce que nous consommions auparavant ?

De même, les conseils que nous promulguons à longueur d’année sont souvent en décalage total avec les produits disponibles dans les supermarchés.

Par exemple, quand on constate la différence qu’il peut y avoir entre du saumon sauvage et d’élevage, à quoi sert-il de prescrire à des patients de consommer du poisson sans préciser lequel ?

Même chose pour le fromage. Oui, il faut en manger. Mais quelle variété et, surtout, avec quelle composition ?

Pour s’y retrouver, il faudra sans doute créer, dans les cabinets de médecine, des consultations d’éducation alimentaire associées à des consultations d’éducation à l’étiquetage nutritionnel. C’est aussi ça la sécurité alimentaire, savoir lire les étiquettes.

4 principes pour atteindre son objectif minceur

Réussir son régime, je tiens à le dire d’emblée (refermez cet article si vous êtes de celles et ceux qui jurent seulement par les propositions assurant un succès immédiat sans effort et recourant à des pratiques étranges), repose sur 4 de ces vérités intangibles.

1. Accepter de changer

Primo : en dehors des solutions chirurgicales, la seule façon viable de perdre du poids est de modifier son alimentation, autrement dit de diminuer sa ration énergétique globale.

Mon travail consiste à vous aider à y parvenir de manière non stressante, intelligemment et surtout sur la durée, tant celle-ci est essentielle. La patience est la compagne obligatoire de toute perte de poids un tant soit peu efficace. S’assurer une sécurité alimentaire demande un certains apprentissages.

2. Maîtriser les grands principes de la nutrition

Secundo : il existe d’autres options comme connaître les principes fondamentaux de la nutrition, je pense important de les connaître, de les expliquer, les décortiquer et les analyser afin d’en savoir les atouts et les inconvénients. Votre sécurité alimentaire et votre santé en dépendent.

3. Choisir le bon moment pour maigrir

Tertio : un régime ne s’improvise jamais ; il faut le penser, y réfléchir, l’adapter à ses envies, bien en envisager les variantes avant de le tester, savoir à quel moment l’entreprendre et à quelle étape l’interrompre.

4. Tenir le cap

Quarto : la vraie difficulté, ceux qui ont essayé ne l’ignorent pas, est d’arriver à suivre un régime. Les premiers jours, on est plein d’énergie ; les deux premières semaines on tient parce que l’aiguille de la balance baisse ; le premier mois est récompensé par le regard admirateur de sa famille, de ses amis, de ses collègues ; et puis… tout se complique.

Après deux mois, on a envie de craquer ; après trois, on se lasse ; après six, on a oublié. Et, ensuite ou parallèlement, on regonfle. Le fameux effet yoyo survient, terrible, plus tard.

Comment réussir sa perte de poids

Aussi, expliquer ce qu’un amaigrissement sérieusement suivi implique au jour le jour, donner des astuces et méthodes pour se motiver, décrire les paliers de la perte de poids sont des données à appréhender, apprivoiser même. Pour les dompter, adopter et en tirer le meilleur.

Entreprendre un régime et réussir sa perte de poids, c’est un véritable exercice. Il faut sérieusement le considérer avant de commencer car un changement d’habitudes pour s’assurer une sécurité alimentaire et conserver un poids santé demande de la préparation et du travail.

Comme je dis souvent, un régime, c’est « un petit boulot », certains y arrivent plus facilement que d’autres, une injustice qui demande du travail, mais le jeu en vaut la chandelle.

A PROPOS

Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.
-- Annonce --

NOUVEAU

CADEAU

Maigrir, c'est pas si compliqué !

10 petits pas minceur 2022
Inscris-toi ci-dessous pour recevoir par Email le programme "Mes petits pas minceur". Il est facile à suivre et parfaitement équilibré pour perdre jusqu'à 5 kilos par mois.

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS

La Méthode Cohen : 12 choses à savoir
La Méthode Cohen : 12 choses à savoir