Nous sommes le

dimanche 25 juin 2023

Horoscope 2023 | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On t'aide à voir le verre à moitié plein

Maigrir oui, mais pour quoi faire ?

Quel est votre objectif minceur, ou pour mieux dire, quel est la raison première de votre perte de poids ? Commencer un régime sans but précis et sans raison bien pensée est souvent voué à l’échec. Avant d’entreprendre un régime, il me paraît important de revenir sur quelques généralités nutritionnelles essentielles.

L’augmentation de la prévalence de l’obésité et du surpoids ne peut être expliquée par un changement soudain, et généralisé, du génome humain.

Pourquoi l’obésité et le surpoids sont en augmentation ?

Aussi, les modifications de morphologie constatées partout dans le monde, mais plus encore dans les sociétés développées, sont forcément liées à la transformation des habitudes de vie, et en particulier de l’alimentation, ainsi qu’à un manque d’activité physique, voire à la sédentarité.

La mutation de nos façons de manger et le déséquilibre du profil de la ration calorique jouent un grand rôle dans l’émergence de l’obésité.

Or la pression sociale autour du corps mince, le désir d’entrer dans la norme et la peur de prendre du poids ont fait proliférer des mythes et des erreurs concernant des aliments soi-disant amaigrissants – le pamplemousse, l’ananas, la pomme, le concombre, le pain complet ou l’eau potable sont parmi les plus populaires – et permis l’apparition de régimes miracles et autres compléments alimentaires magiques.

Nous l’avons vu, les premiers causent plus de mal que de bien. Leur succès est fondé sur la perte de poids, mais pas celle de graisse, car ils induisent une déshydratation et une diminution de la masse musculaire.

Répétons-le : les principaux outils thérapeutiques disponibles pour lutter contre l’obésité ou le surpoids sont la thérapie alimentaire, l’éducation et la modification du comportement, auxquels il faut ajouter l’augmentation de l’activité physique destinée à lutter contre la sédentarité et, parfois, l’ajout de suppléments vitaminiques.

Maigrir oui, mais quel est le vrai objectif minceur ?

En dehors de raisons médicales (lorsqu’un médecin vous conseille de mincir pour alléger le poids de votre corps), la volonté de maigrir, ou votre objectif minceur, part de facteurs intimes. Le désir de retrouver une image de soi conforme à celle qui occupe notre esprit ; le souhait de restaurer son pouvoir de séduction ; l’envie de supprimer la sensation de gêne physique qui indispose quand on marche ; parfois, plus banalement, le besoin de s’acheter d’autres vêtements.

C’est pour cela que, lorsqu’on demande à une personne pour quelle raison précise elle envisage d’entreprendre une cure d’amaigrissement, la réponse est régulièrement : « Se sentir bien dans ma peau. » Mais que cela veut-il vraiment signifier ?

Les régimes sont, d’une manière générale, assimilés à des périodes de restriction alimentaire drastique, comme si l’objectif minceur était une punition que l’on s’infligeait pour avoir été gros. Cette vision est erronée, car un amincissement est avant tout une conduite alimentaire globale, qui peut être aussi destinée à régler des problèmes intestinaux, éliminer des mécanismes allergiques…

BIEN MAIGRIR : MES RÉPONSES AUX 7 QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES
Quel est votre véritable Objectif Minceur ? – Dr Jean-Michel Cohen

Il est donc réducteur et approximatif d’utiliser seulement une balance pour apprécier son amaigrissement. Une balance pèse le poids corporel total d’un individu, c’est-à-dire sa masse osseuse, sa masse musculaire, sa masse grasse, et aussi tous les liquides dans lesquelles baignent les tissus.

Mais la bonne qualité d’un amaigrissement ne se mesure pas seulement à la perte de poids, elle tient également au changement de silhouette. Un rugbyman peut avoir un poids très élevé, constitué d’une masse musculaire très forte, et une silhouette digne de figurer dans les calendriers de fin d’année.

Et une personne affichant pourtant le même poids et la même taille que lui, disposer d’une composition graisseuse plus élevée qui ne pourra pas du tout lui ouvrir les portes du casting de ce même calendrier…

Les capacités de réserves du corps sont vastes. C’est pour cela que peuvent apparaître de grandes obésités. Mais elles ont aussi permis à l’humanité de ne pas disparaître durant les périodes de famine.

L’alimentation, c’est du « combustible »

Ainsi, lorsque nous mangeons, nous absorbons de l’énergie (c’est ce qui explique que l’on exprime la valeur des aliments en calories, unités de chauffage, ou en kilojoules, unités mécaniques donc d’énergie).

Et quand nous consommons autant d’énergie que nous en dépensons, notre capital de graisse ne bouge pas et il n’est possible ni de maigrir (donc de consommer une partie de nos réserves) ni de grossir (donc d’augmenter celles-ci), parce que le bilan se trouve à l’équilibre.

C’est donc le déséquilibre qui modifie la quantité de graisses contenues dans le corps, qui elle-même définit la silhouette. Toute déshydratation entraîne une perte de poids, mais sans variation du capitale graisse ; toute perte musculaire déclenche également une diminution du poids, mais toujours sans variation de la couverture de graisse donc de la silhouette.

Ce que nous reprochons à tous les régimes dits « magiques ». Mais, au fond, lorsqu’on espère maigrir, et que l’on a un objectif minceur bien précis, ne recherche-t-on pas, la plupart du temps, une image ou une silhouette n’ayant qu’un rapport distant avec le poids lui-même ?

Si bien que se retrouver enchaîné aux affichages de la balance, avec des phases euphoriques lorsque les aiguilles baissent ou d’agacement quand elles ne bougent pas voire remontent, n’est en rien une attitude saine. C’est même l’un des facteurs de démotivation les plus fréquents.

Tout personne débutant un régime doit donc se mettre en tête que :

  • primo, maigrir résulte d’une diminution de la consommation d’énergie en vue d’obtenir une modification de la quantité de graisse ;
  • secundo, l’équilibre d’un régime ne doit pas être trop bouleversé par rapport à une alimentation normale sous peine de voir la perte de poids ne pas se faire au détriment de la graisse.

Une fois ces éléments enregistrés, on peut accepter toutes les trouvailles marketing, de l’utilisation de points en lieu et place des calories aux petits pots de Jennifer Aniston, en passant par la réduction de la taille des assiettes, bref tout système qui vise à remplacer des mots « démodés », mais à jamais scientifiquement exacts.

Maintenant que vous avez bien conscience de tout ça, votre objectif et votre volonté de maigrir sont-ils plus clairs ?

ad800 SM analyse

Faites votre Analyse Minceur sur SavoirMaigrir.fr
Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Jean-Michel Cohen
Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.
-- Annonce --

énigme DU JOUR

CADEAU

Maigrir, c'est pas si compliqué !

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS

Méthode Cohen : 12 choses à savoir
Méthode Cohen : 12 choses à savoir