Nous sommes le

vendredi 22 octobre 2021

Horoscope | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On vous aide à voir le verre à moitié plein

vendredi 22 octobre 2021

Fonte des glaces : la triste conséquence à laquelle on ne pense pas

Intuitivement, la première conséquence de la fonte des glaces à laquelle on pense est la montée des eaux et du niveau des océans. Le phénomène est déjà visible depuis des décennies et ça va continuer inexorablement. Une mauvaise nouvelle de plus, ce n’est pas la seule conséquence…

Quelles sont les conséquences de la fonte des calottes glaciaires, de la banquise et des glaciers sur la planète. J’ai déjà essayé de vous expliquer dans cet article les causes de la fonte des glaces. Alors passons maintenant aux conséquences…

Une montée des eaux inexorable

Le réchauffement climatique entraîne donc la fonte des glaces qui fait monter le niveau de la mer. Pourquoi cette montée des eaux ? La logique est implacable, toutes les glaces continentales (neige, glaciers, calottes glaciaires) ne cessent de fondre. Ce surplus d’eau qui vient du continent arrive dans l’Océan, ce qui entraîne une augmentation de son niveau.

Cette montée des eaux a atteint 18 cm entre 1870 et 2000 et le phénomène s’est accéléré ces 20 dernières années, avec une hausse de 6 cm. les prévisions pour 2100 vont de 40 à 80 cm supplémentaires selon les différents scénarios envisagés.

Les rapports océanographiques montrent que le niveau des océans s’est élevé de 18 cm en moyenne dans le monde entre 1870 et 2000. Le GIEC, le groupe international d’experts sur l’évolution du climat patronné par l’ONU, estime que la montée des eaux est inévitable : le niveau moyen des mers et des océans pourrait s’élever jusqu’à 82 cm d’ici 2100 si rien n’est fait pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Si cette estimation se vérifie, certaines zones côtières françaises basses (Vendée, Camargue, Flandres…) seront impactées. Dans l’archipel des Tuvalu, les îles sont déjà attaquées de toutes parts par la montée des eaux.

Toutes ces évaluations sont fondées sur des travaux scientifiques, à la fois factuels et objectifs. Il n’y a pas de parti pris dans ces rapports : c’est une analyse des données qui a pour objectif d’envisager les scénarios pour l’avenir.

Montée des eaux : les conséquences de la fonte des glaciers – Catherine de Helialys

Selon les scénarios les plus extrêmes (n’émanant pas du GIEC), le dégel total du Groenland et de l’Antarctique pourrait, sur plusieurs siècles, conduire à une élévation du niveau des mers de près de 70 mètres.

La banquise et les réserves d’eau douce

En revanche, contrairement à une idée reçue, la fonte de la banquise ne contribue pas à la montée des eaux. La banquise est une couche de glace qui se forme à la surface de la mer quand la température descend. Or le volume occupé par la glace sous la surface de la mer est exactement le même que celui de la glace une fois fondue.

C’est ce que nous dit le principe d’Archimède que vous connaissez forcément par cœur : “tout corps plongé dans un liquide subit une poussée verticale vers le haut, égale au poids du volume de liquide déplacé”.

La deuxième conséquence de la fonte des glaces est la diminution inévitable des réserves d’eau douce solide qui, en été quand il fait chaud, alimentent les réserves d’eau douce liquide.

La fonte des glaciers constitue une source essentielle d’eau potable et d’eau d’irrigation pour plusieurs centaines de millions de personnes.

Quand la fonte des calottes glaciaires et des glaciers s’accélère, les ressources en eau douce diminuent plus rapidement. Cela augmente le risque de pénurie et de conflits liés à l’eau sur ces territoires.

Sept régions du monde ont été identifiées et classées « à risque » par les scientifiques : ce sont l’Alaska, l’archipel arctique canadien, l’Arctique russe, l’Islande et l’archipel norvégien du Svalbard, les Andes du Sud et l’Himalaya.

La conséquence à laquelle on ne pense pas

Plus subtile et moins intuitive, l’autre conséquence dramatique de la fonte des glaces est liée au phénomène de réfléchissement de l’énergie solaire, mesuré par l’albédo.

L’albédo est le pouvoir réfléchissant d’une surface, c’est-à-dire le rapport de l’énergie lumineuse réfléchie à l’énergie lumineuse reçue. Plus un corps est clair, plus il est réfléchissant et plus son albédo est fort. À l’inverse, un corps sombre a un albédo faible car il absorbe davantage les rayons du Soleil.

Ainsi, un nuage dont l’albédo est de 70% renverra vers l’espace 70% de l’énergie solaire qu’il a reçue. En fonction de son orientation, de sa couleur, une surface va retenir plus ou moins les rayonnements reçus.

Prenons quelques exemples : la banquise renvoie plus de la moitié des rayonnements, l’océan et la forêt seulement 5 à 10 %, la neige renvoie à 60 à 90 % et la prairie 18 à 25 %.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Moins de glace, ça signifie moins de réfléchissement, donc plus d’énergie solaire qui s’accumule et reste sur Terre, donc plus de réchauffement et moins de glace, etc. On se retrouve dans un cercle vicieux dont il est impossible de s’extraire !

La conséquence de la fonte des glaces à laquelle on ne pense pas, c’est cela. L’albédo global d’une région diminue : comme l’énergie solaire renvoyée naturellement vers l’espace diminue, la température globale la région augmente, ce qui amplifie les phénomènes de réchauffement climatique et de fonte des glaces.

Ça peut paraître un peu abstrait si vous vivez loin des régions côtières et des glaciers mais toutes ces conséquences s’imbriquent les unes dans les autres et auront un impact bien au-delà des régions où ces phénomènes se produisent.

La montée des eaux aura un impact érosif sur les littoraux. Le rivage va progressivement reculer rendant les habitations côtières plus vulnérables. Lors de tempêtes et des cyclones, les zones habitées seront plus exposées aux phénomènes de submersions marines, ce qui va amplifier les dommages des inondations.

-- Annonce --

NOUVEAU

Café Climat - Découvrez la web série pour mieux comprendre les enjeux climatiques

NEWSLETTER

-- Annonce --Fresque du climat

A PROPOS

00dfdb3babc3a51eee924198bd04be0b?s=96&d=identicon&r=g
Catherine de Helialyshttps://helialys.com/
Catherine s'est engagée pour participer, à son échelle, à la sauvegarde de la planète. Retrouvez sa web série Café-Climat ou proposez-lui d'animer une Fresque du Climat.

POPULAIRES

SUIVEZ-NOUS

21,053FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
51,000AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi

PARTENAIRES