6 conseils pour éliminer les graisses sous cutanées et viscérales

Pour lutter contre les graisses sous cutanées et les graisses vicérales, on trouve beaucoup de publications médicales qui remettent largement en question les apports en glucides et ce qui était présenté autrefois comme un dogme absolu : fournir 50 % de l’énergie sous forme de glucides. Revenons sur les principes de base pour réusir à maigrir.

Nous pouvons observer que les régimes les plus rapides sont ceux qui sont pauvres en glucides, tout en apportant un minimum de graisse, certes. Or, nous voulons tous maigrir rapidement en éliminant les graisses sous cutanées dans un premier temps. Pour une raison simple, c’est que faire un effort sur une très longue période, c’est usant. Et cela conduit la plupart du temps à l’échec, avec une grosse frustration à la clé.

Éliminer les graisses sous cutanées et viscérales

La graisse corporelle joue un rôle important dans notre physiologie. Les cellules adipeuses qui la constituent stockent le glucose prélevé dans le sang sous forme de lipides, lesquels peuvent ensuite être utilisés comme carburant par notre organisme.

La forme du corps est influencée par l’endroit où la graisse est stockée. Les personnes qui ont une physionomie « en forme de pomme » stockent davantage de graisse autour de la taille. Elles sont susceptibles de stocker plus de graisse, et plus profondément. Celle-ci entoure leurs organes : on parle alors de graisse viscérale.

À l’inverse, les personnes qui ont une physionomie « en forme de poire » ont des hanches et des cuisses plus larges, et stockent la graisse de façon plus uniforme autour de leur corps, sous la peau : on parle de graisses sous cutanées.

formepoirepomme
Graisses sous cutanées (forme poire) vs. graisse viscérale (forme pomme)

La graisse viscérale (quand le gras s’accumule en « bouée » autour de la taille) est considérée comme plus résistante à l’insuline. Sa présence implique donc un risque plus élevé de diabète de type 2. Elle libère aussi plus de triglycérides sanguins, ce qui équivaut à un plus grand risque de maladies cardiovasculaires.

Les experts qui ont mené des études comparatives sur les deux formes de graisses considèrent que la graisse viscérale est plus nocive que les graisses sous cutanées.

Perdre du poids et perdre de la graisse, ce n’est pas uniquement une question esthétique, c’est d’abord une démarche de santé.

Les 6 principes de base pour réussir

Le régime proposé dans cet article vous autorise à manger ce que vous aimez le plus, à savoir les sauces, tout en visant une perte de poids rapide. Ignorons les critiques visant le non-académisme de ce régime.

IL est très important d’avoir des périodes de vie où l’on n’est pas en surpoids. Le bénéfice qu’on en retire est sûrement plus grand que les micro-carences qui peuvent se produire (mais qui se produisent d’ailleurs tout autant chez des personnes qui ne sont pas au régime), d’autant que la courte durée de ce régime ne permet pas que ces carences soient très prononcées ou s’installent durablement.

1- Abaisser considérablement les glucides : il ne s’agit pas de les éliminer complètement, car il en faut un minimum tous les jours pour assurer les besoins musculaires. Cette baisse va réduire forcément les réserves de l’organisme, mais je l’accepte, car la priorité est de maigrir.

2- Augmenter les apports en protéines : Il y a deux raisons à ce choix : d’une part la valeur calorique des protéines est faible, d’autre part leur pouvoir rassasiant est élevé. Nous allons donc faire coup double en augmentant la sensation de satiété avec des aliments qui ont un petit pouvoir calorique. La règle sera de ne consommer que les protéines les plus maigres.

En effet, certaines protéines contiennent beaucoup de graisses de mauvaise qualité et il est préférable d’opter, pour les apports en lipides, ceux qui contiennent les meilleurs acides gras, c’est-à-dire des oméga-3 et des oméga-6. Vous pourrez donc accompagner vos viandes, poissons et légumes de sauce, à condition de les préparer avec des « bonnes » graisses.

3- Les féculents : On opte pour des féculents avec un indice glycémique bas. On privilégie les légumineuses afin de bénéficier de leurs fibres.

4- Aucun édulcorant : Pour les supprimer ? Depuis quelque temps, on a compris que la prise excessive d’édulcorants pourrait non seulement stimuler le goût pour les produits sucrés, mais aussi pour d’autres produits.

Autrement dit, notre cerveau trompé par la consommation d’un édulcorant ne sentirait pas la satiété et serait alors attiré par d’autres produits comme les graisses ou les protéines. Voilà pourquoi il est préférable de les supprimer.

Il n’est pas très difficile de prendre son café sans sucre, c’est une question d’habitude. Il n’est pas difficile non plus de remplacer les sodas light par de l’eau pétillante ou plate. Après tout, supprimer certains ingrédients fait partie du régime. Quand on fait un régime, on est obligé de faire quelques sacrifices !

Eliminer les graisses sous cutanées – Dr Jean-Michel Cohen

5- Aucun produit allégé : Fini les laitages à 0 % de MG ou allégés en sucre. Il faut accepter de consommer des matières grasses, mais uniquement des bonnes matières grasses. Et aussi à tenir compte du fait que le goût, donc le plaisir, compte beaucoup dans la réussite d’un régime. Donc, vous allez choisir des laitages normaux, que vous mangerez nature, sans les sucrer.

6- Trois repas par jour : Concernant la répartition des aliments, conservez dans les menus le modèle standard : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Mais vous pouvez répartir ces trois repas comme vous le souhaitez, en décalant le petit-déjeuner en milieu de matinée ou en vous accordant une collation dans l’après-midi.

Le rythme alimentaire est souvent social, le votre peut dépendre d’autres facteurs que ceux imposés par la vie collective.

Respecter les quantités et garder patience

L’important est de respecter les quantités journalières indiquées dans les menus. Sans les augmenter, bien sûr, mais sans les diminuer non plus. Les graisses sous cutanées partiront les premières, ce sera plus dur pour la graisse vicérale, d’où l’importance de conserver du plaisir pour éloigner l’échec.

Pour ceux qui souhaitent une perte de poids très rapide, il existe des systèmes de perte de poids très rapide, car bien souvent nous souhaitons maigrir vite pour se sentir stimulé et rester motivé. Cela peut être important au début pour se motiver, ensuite il faut trouver le rytme de croisière.

Et quand il y a un ralentissement dans la perte de poids, il faut pouvoir recourir à un choc (autrement dit un jeûne détox) pour relancer la perte de poids et ne pas se décourager.

Vouloir maigrir vite, c’est une approche psychologique du régime. Perdre du poids est un facteur de motivation supplémentaire, donc acceptons-le.

Garder une motivation au beau fixe, c’est essentiel. Pendant un régime il y a des hauts et des bas et c’est pour cela que l’accompagnement est très important. Être suivi, conseillé et accompagné, c’est aussi un gage de réussite !

ad800 SM analyse

Faites votre Analyse Minceur sur SavoirMaigrir.fr
Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Jean-Michel Cohen
Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.
-- Annonce --

NOUVEAU

CADEAU

Maigrir, c'est pas si compliqué !

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS

Méthode Cohen : 12 choses à savoir Motivation pour maigrir
Méthode Cohen : 12 choses à savoir Motivation pour maigrir