Le cholestérol HDL ou LDL, c’est quoi ?

Le cholestérol est souvent présenté comme l’ennemi numéro un de notre corps. En réalité, c’est un élément indispensable à la vie des êtres humains et des animaux. Il s’agit d’un stérol et il fait donc partie des constituants gras de notre corps. Mais cholestérol HDL ou cholestérol LDL, ça veut dire quoi ?

On le retrouve le cholestérol dans les membranes de toutes nos cellules, où il a un rôle important de stabilité, fluidité, et plus largement de structure. Dans les neurones, les cellules du cerveau, il permet la synthèse des neurotransmetteurs et aide donc à la propagation de l’influx nerveux.

Bien comprendre ce qu’est le cholestérol

Le cholestérol est précurseur de synthèse pour plusieurs éléments importants de notre corps :

  • Les hormones, appelées d’ailleurs stéroïdes, dont des hormones sexuelles ;
  • Les sels biliaires ;
  • La vitamine D.

La synthèse du cholestérol hdl et ldl se fait principalement dans l’intestin et dans le foie. Ce dernier est notre producteur majeur, qui fournit entre la moitié et les trois quarts des besoins de notre organisme. La moitié ou le quart restant nous est apporté(e) par l’alimentation quand nous mangeons des aliments d’origine animale.

Il existe naturellement une fonction d’autorégulation dans l’organisme qui permet de diminuer la synthèse de cholestérol, lorsque nous en consommons en excès, d’où la variation des fractions évoquées ci-dessus. Mais cette fonction peut s’altérer.

Cholestérol HDL ou LDL, définitions et explications – Dr Jean-Michel Cohen

Le foie ne se contente pas de produire le cholestérol hdl ou ldl nécessaire pour les autres tissus de l’organisme, il est aussi un lieu de recyclage et de retour du cholestérol qui n’est pas utilisé.

On entend parler le plus souvent de bon et de mauvais cholestérol, pourtant le terme « cholestérol » désigne bien une seule molécule et c’est aux transporteurs que nous allons nous intéresser pour classer le cholestérol.

Comme la plupart des produits gras, le cholestérol est hydrophobe. De par sa structure, il n’est donc pas directement soluble dans le sang.

Cholestérol HDL et LDL, la différence

Pour circuler dans le sang et se rendre jusqu’aux cellules, il a besoin de transporteurs que l’on appelle lipoprotéines :

• Les LDL (Low Density Lipoproteins, lipoprotéines de basse densité) transportent le cholestérol du foie vers les cellules. Toutes les cellules présentent des récepteurs sur leurs membranes en fonction de leurs besoins en cholestérol.
Lorsque le cholestérol circule en excès dans le sang, c’est-à-dire en quantité supérieure au besoin de nos cellules, les LDL le déposent directement dans les artères.

C’est également le cas à la suite d’une altération des LDL, qui ne seront alors plus reconnues par les récepteurs des cellules. Cette altération peut être liée au tabac, ou à un taux de sucre trop élevé. C’est pour cette raison que le cholestérol- LDL est communément appelé « mauvais cholestérol ».

• Les HDL (High Density Lipoproteins, lipoprotéines de haute densité) au contraire agissent dans le recyclage. Elles récupèrent le cholestérol en excès et le rapportent au foie. C’est le cholestérol HDL, c’est le « bon » cholestérol, celui qui « nettoie » les artères.

C’est par une prise de sang que l’on dose la quantité totale de cholestérol présente par litre de sang. La fraction du cholestérol qui circule du foie vers la périphérie s’appelle le cholestérol-LDL (dit le mauvais) et celle qui revient vers le foie est appelée cholestérol-HDL (le bon).

Pourquoi agir sur son taux de cholestérol ?

Nous l’avons vu, le cholestérol est naturellement produit par notre organisme, qui en a besoin, toutefois un excès peut avoir des conséquences graves pour la santé. Ces conséquences sont d’autant plus importantes que l’excès de cholestérol est parfois découvert tardivement.

En effet, l’hypercholestérolémie n’est directement liée à aucune douleur physique, ni aucun symptôme venant nous alerter. Pourtant, cet excès, sur la durée, a des effets désastreux sur le système cardio- vasculaire, à savoir le cœur et les artères.

Que se passe-t-il dans l’organisme ?

Lorsque le cholestérol est présent en excès dans le sang, les LDL le déposent directement dans les artères. Ce dépôt de cholestérol est responsable de la formation de plaques d’athérome qui vont épaissir et durcir l’intérieur des artères, limitant ainsi l’espace de circulation et pouvant aller jusqu’à les boucher totalement par rupture, et donc détachement d’une plaque.

Ces plaques peuvent également, à terme, entraîner la lésion de la paroi artérielle (sclérose), susceptible alors de se rompre. C’est le phénomène de l’athérosclérose.

Quand l’artère se bouche plus ou moins brutalement, le sang n’arrive plus à passer correctement. Le sang et l’oxygène ne peuvent donc plus atteindre le reste de notre corps, les cellules souffrent et il faut agir en urgence. C’est le cas notamment au niveau du cerveau, du cœur ou des membres inférieurs.

L’athérosclérose est un facteur de risque bien identifié des accidents vasculaires et cardiaques :

  • Angines de poitrine ou angor (douleur dans la poitrine liée à l’obstruction partielle d’une artère coronaire) ou, pire, infarctus du myocarde, appelé également crise cardiaque, lorsque la privation d’oxygène est suffisamment grave pour entraîner la mort par asphyxie d’un grand nombre de cellules du muscle du cœur.
  • AVC (accidents vasculaires-cérébraux) qui se caractérisent par une lésion d’une partie du cerveau à la suite de l’obstruction d’un vaisseau, lorsque l’athérome est situé au niveau d’une carotide.
  • Artérite oblitérante des membres inférieurs, liée à une obstruction des artères des membres inférieurs.

Près de 150 000 personnes meurent chaque année en France d’une maladie cardio-vasculaire, et, à ce titre, réduire de 5 % le taux de cholestérol de la population française adulte est un des objectifs de la loi de santé publique.

Facteurs et risques de prévention

On comprend ainsi à quel point la prévention est primordiale, afin d’agir avant l’arrivée des premiers signes et d’éviter la survenue d’accidents aux conséquences dramatiques. Modifier son hygiène de vie, dont ses habitudes alimentaires, est la première étape et elle est le plus souvent suffisante pour réguler le taux de cholestérol.

Dans d’autres cas, le cœur est déjà fragilisé. En régulant le taux de cholestérol, on cherche alors à éviter une récidive qui pourrait être encore plus dramatique. Le régime alimentaire reste primordial, mais est souvent accompagné d’une prescription de médicaments. Nous en reparlerons.

ad800 SM analyse

Faites votre Analyse Minceur sur SavoirMaigrir.fr
Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Jean-Michel Cohen
Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.
-- Annonce --

CADEAU

Un peu de sport à la maison ?

-- Annonce --

Vous pourriez aimer aussi

PROGRAMMES GRATUITS