Nous sommes le

lundi 22 novembre 2021

Horoscope | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On vous aide à voir le verre à moitié plein

lundi 22 novembre 2021

Le konjac, une super-fibre contre le mauvais cholestérol

Grâce à son index glycémique très faible et à sa richesse en fibres, le konjac apporte un vrai coup de pouce contre le mauvais cholestérol et une vraie aide minceur dans le cadre de la méthode Montignac.

D’un point de vue nutritionnel, le konjac a un index glycémique très bas. Il renferme aussi une quantité exceptionnelle de fibres solubles : 64% sur matière sèche, contre 14% seulement pour le son d’avoine par exemple. Nous allons voir comment cela aide contre le mauvais cholestérol.

Le konjac est une plante exotique dont le rhizome (racine traçante) est très riche en fibres qui absorbent facilement l’eau. Cette action lui permet de gonfler dans l’estomac et donc de donner une sensation de satiété par remplissage mécanique de l’estomac.

Le konjac : la « super fibre »

Parmi ces fibres, on retrouve le glucomannane que j’ai pour habitude d’appeler « super fibre » : c’est la plus visqueuse des fibres que l’on puisse trouver à l’état naturel. Cette fibre soluble lui confère la propriété d’absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau, contre 3 fois seulement pour l’agar-agar ! De là en résulte de nombreuses vertus.

Ce moyen de « duper » votre cerveau n’est pas la meilleure solution car vous n’apprenez pas les bases nécessaires à un bon rééquilibrage alimentaire mais vous pouvez l’utiliser sous forme de vermicelles.

Ainsi, vous prenez conscience de ce que vous mangez car vous allez le cuisiner comme un féculent.

Comptez 100 g de vermicelles de konjac cuits occasionnellement, en plus des féculents prévus dans vos menus. Ils vous permettent d’assurer une bonne satiété et vous aide à compenser le manque de pain ou pâtes dont vous me faites souvent part.

Mauvais cholestérol : les bienfaits du konjac

Le konjac est parfaitement indiqué dans le cadre de la méthode Montignac du fait de son action puissante sur le contrôle de la glycémie et donc de la sécrétion d’insuline. De nombreuses études ont montré que la consommation de 4 à 5 g seulement de glucomannane au cours d’un repas peut diminuer le pic glycémique de 50% !

Par ailleurs, en plus d’exercer une action intéressante sur la glycémie, cette « super fibre » agit également sur le mauvais cholestérol, la cholestérolémie en absorbant une partie des lipides du repas. Elle régule aussi le transit intestinal (constipation ou diarrhée) en se gorgeant d’eau.

Aucun aliment ni aucune plante ne peut à lui seul faire maigrir, bien entendu ! Le konjac ne peut, et ne doit pas être, consommé en tant que seule source d’alimentation. Il est à utiliser comme complément alimentaire, c’est-à-dire en plus d’une alimentation saine et équilibrée notamment pour son rôle contre le mauvais cholestérol.

Food Story : Konjac, le nouvel allié minceur

Pour qu’il soit efficace, le konjac doit être consommé avant le repas et doit être accompagné d’une alimentation dans laquelle on prendra le soin de choisir les meilleurs nutriments et en particulier des glucides à IG bas comme je vous le conseille dans la méthode Montignac.

Le konjac existe sous trois formes différentes : en bloc, en vermicelles ou en poudre. Pour les personnes qui aiment cuisiner et qui aiment découvrir de nouveaux aliments, les deux premières formes sont très intéressantes. Mais il faut avouer que le konjac sous forme de poudre, et en particulier en gélule (ou en infusion) est de loin le plus pratique à utiliser au quotidien.

Une cure de konjac contre le mauvais cholestérol ?

Du fait de la puissante action du glucomannane sur la glycémie et sur l’absorption des lipides, les personnes qui suivent un traitement pour réguler leur taux de sucre ou de mauvais cholestérol dans le sang, devront consulter leur médecin avant de commencer leur cure de konjac.

En effet, ce dernier peut augmenter l’efficacité du traitement et les posologies seront donc à réévaluer. De même, en cas d’occlusion intestinale, le konjac n’est pas recommandé.

Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de toujours espacer les prises de médicaments et la consommation de konjac d’au moins 2 heures. Attention également à bien suivre la posologie préconisée pour le konjac en gélule !

-- Annonce --

NOUVEAU

NEWSLETTER

-- Annonce --

POPULAIRES

A PROPOS

Sybille Montignachttps://methode-montignac.aujourdhui.com
Sybille Montignac est diététicienne depuis 15 ans. Elle est la fille de Michel Montignac, le créateur de la Méthode qui porte son nom.

SUIVEZ-NOUS

21,053FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
51,200AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi

PARTENAIRES