Méthode Cohen   |   Méthode Montignac   |   Programme minceur gratuit

Horoscope | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

dimanche 13 juin 2021
dimanche 13 juin 2021
AccueilForme & SantéEvaluez la qualité de votre sommeil avec ces 4 critères

Evaluez la qualité de votre sommeil avec ces 4 critères

On dit que les adultes ont besoin d’environ huit heures de sommeil. Mais certains se contentent de moins de six heures et se réveillent en pleine forme. D’autres ont besoin de neuf heures complètes pour être opérationnels. De tels écarts peuvent laisser… rêveur ! Alors comment évaluer votre qualité de sommeil ?

On sait à quel point le sommeil est important pour l’équilibre du corps et la qualité de vie. On sait aussi que ne pas dormir assez et ne pas profiter d’une bonne qualité de sommeil finit par nuire à la pleine santé.

En effet, bien se reposer est la base d’un bon fonctionnement physique, psychologique et émotionnel.

Croyez-le ou non : on dort presque le tiers de notre vie. Et il s’en passe des choses durant le sommeil : le corps se régénère et grandit, les douleurs musculaires s’effacent, les apprentissages se consolident et un « grand ménage » s’opère sur le plan émotionnel.

La qualité de sommeil, c’est quoi ?

- Annonce -

Pourtant, trop souvent, on néglige les périodes de repos indispensables et on écourte des nuits qui devraient être toujours réparatrices. On devrait bien dormir toutes les nuits. Mais au fait, c’est quoi bien dormir ? Et que signifie « avoir une bonne qualité de sommeil » ?

En voilà une bonne question !

Bien dormir, c’est avant tout se réveiller en forme. Eh oui ! C’est par son impact sur la journée qui suit que l’on peut évaluer la qualité de sommeil pendant la nuit.

Le mal-être et la fatigue répétés indiquent à coup sûr qu’il faut « faire quelque chose » pour améliorer son sommeil.

3 astuces pour améliorer votre qualité de sommeil – Denis Fortier

Les besoins de sommeil sont très variables d’un sujet à l’autre. Certains chanceux peuvent se contenter de 5 heures, alors que d’autres ont besoin de 9 ou 10 heures pour se sentir en forme. C’est ainsi, et on n’y peut rien.

La seule boussole valable est la sensation qu’on éprouve au réveil :

  • Si après une courte nuit, on se réveille en forme, c’est que cette durée suffit et que le sommeil a été serein.
  • Si après une longue nuit, on se réveille fatigué, c’est qu’on a besoin d’un surplus de sommeil, ou que le scénario nocturne ne s’est pas déroulé dans des conditions optimales.

Cette définition du « bien dormir » vous convient-elle ?

Les critères pour évaluer une bonne qualité de sommeil

Si vous cherchez des arguments plus scientifiques pour mesurer votre qualité de sommeil, je vous renvoie à un rapport de la Fondation américaine du sommeil* (National Sleep Foundation) qui a isolé quatre indicateurs d’une grande pertinence.

1. S’endormir en moins de 30 minutes

Un temps d’endormissement supérieur à 30 minutes peut être dû à deux choses :

  • Vous vous couchez trop tôt pour votre horloge interne et vous n’êtes donc pas prêt à dormir,
  • Vous avez fait des activités trop stimulantes juste avant d’aller au lit.

Le fait de mettre du temps à s’endormir génère un cercle vicieux qui finit par perturber le sommeil. Adaptez-vous à votre horloge interne en allant au lit quand vous sentez la fatigue arriver et pas avant. Choisissez des activités relaxantes avant le coucher et, bien sûr, bannissez les écrans dans votre chambre.

2. Ne pas se réveiller (souvent) la nuit

On considère qu’il est « normal » de se réveiller une ou deux fois par nuit, surtout lorsqu’on commence à prendre de l’âge (au delà de 65 ans).

Si vous vous réveillez plus d’une ou deux fois par nuit, il faut chercher à savoir pourquoi. Cela peut résulter d’une apnée du sommeil, d’une douleur ou d’un inconfort. parlez-en à votre médecin.

Plus fréquemment, cela est dû à un repas trop riche ou pris juste avant l’heure du coucher. Il faut donc dîner suffisamment tôt et assez léger pour laisser à l’organisme le temps de digérer.

3. Pouvoir se rendormir facilement

Dès que l’on dépasse 20 minutes d’éveil au beau milieu la nuit, il est important de ne pas commencer à ruminer les difficultés d’endormissement. C’est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir.

Mieux vaut sortir du lit et quitter la chambre pour pratiquer une activité relaxante, comme lire un livre ou écouter de la musique. Surtout, évitez les écrans !

4. Dormir 90 % du temps que l’on passe au lit

Pour avoir une bonne qualité de sommeil, il ne faut rien faire d’autre que dormir une fois dans son lit (mis à part quelques séances de câlins voire plus…). Même la lecture qui peut stimuler l’intellect n’est pas toujours une alliée sûre pour bien dormir.

Les écrans et tout ce qui touche de près ou de loin au travail sont évidemment proscrits pour un bon endormissement rapide et un sommeil réparateur.

Mes Petits pas santé pour vivre mieux en 2021

Cliquez ici pour en savoir plus

NOUVEAU

NEWSLETTER

-- Annonce --

POPULAIRES

A PROPOS

8d0b0cf8b29c44613acd717b0315ea14?s=96&d=identicon&r=g
Philippe Monteiro da Rochahttps://www.aujourdhui.com
Philippe est auteur et responsable éditorial d'Aujourdhui.com. C'est à lui que vous devez vous adresser si vous avez des compliments ou des critiques à faire sur le site...

SUIVEZ-NOUS

21,053FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
50,200AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi

PARTENAIRES