Quels sont les 7 piliers de l’économie circulaire ?

Le concept d’économie circulaire est simple en théorie : passer de la société du jetable à celle du durable. Il s’agit de faire mieux avec moins, par opposition au modèle classique de l’économie linéaire (extraire, produire, consommer et jeter). Quels en sont les grands principes ? Voici les 7 piliers de l’économie circulaire.

L’économie circulaire vise une gestion sobre et plus efficace des ressources. Elle consiste en un ensemble de pratiques écoresponsables qui proposent de changer le modèle de production et de consommation. Passer du linéaire à un modèle circulaire, dans lequel chaque étape permet de réduire l’utilisation de ressources et la génération de déchets.

L’économie circulaire, comment ça marche ?

L’économie circulaire va beaucoup plus loin que le recyclage. Elle souhaite transformer ce qui était considéré comme des déchets par le modèle linéaire en ressources dans ce nouveau système. Il faut bien dire que le modèle économique linéaire (extraire, produire, consommer et jeter) a, depuis bien longtemps, montré ses limites.

economie lineaire 800
Modèle de l’économie linéaire

Il a des conséquences dramatiques pour l’environnement et des impacts évidents pour les entreprises. Elles sont de plus en plus confrontées à un épuisement des ressources, une augmentation du prix des matières premières et des ruptures d’approvisionnement.

Toutes les étapes de production provoquent des pollutions dans l’air, l’eau et le sol et génèrent des émissions de gaz à effet de serre, ce qui accentue le réchauffement climatique. L’accélération de la consommation génère une augmentation des volumes de déchets à traiter, dont seule une infime partie est recyclée.

Cette prise de conscience a commencé à faire évoluer ce modèle vers une économie circulaire, qui prône des méthodes et moyens de production et de consommation plus vertueux.

7 piliers de l'économie circulaire
Les 7 piliers de l’économie circulaire

L’économie circulaire propose de reconsidérer les modes de production et de consommation pour optimiser l’utilisation des matières premières, de l’eau et de l’énergie. Elle a pour objectif de limiter la production de déchets et diminuer l’impact sur l’environnement. Quand le produit devient inutilisable, il s’agit de réutiliser ou recycler les déchets qui ont été tout de même générés.

L’économie circulaire prend en considération l’ensemble des étapes du cycle de vie d’un produit : l’extraction ou la récolte des matières premières et la production de l’énergie nécessaire, la conception, la fabrication, l’emballage, le transport, l’usage par les ménages et les industriels, le tri et le traitement de ce produit enfin de vie.

Quels sont les 7 piliers de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est basée sur 7 piliers, en partant de l’offre de produits pour aller vers la gestion des déchets, en passant par la demande des consommateurs.

1. L’approvisionnement durable

En début de chaîne, il s’agit de s’appuyer sur des filières d’extraction, d’exploitation ou des achats durables. Les approvisionnements doivent être viables économiquement, vivables pour l’environnement et socialement équitables. Ils ne doivent pas mettre en péril les générations futures. Dans le domaine de la restauration, par exemple, on privilégie des aliments issus d’une agriculture respectueuse du vivant et des hommes qui les ont produits.

2. L’écoconception

Dès la conception et à toutes les étapes du cycle de vie, l’écoconception permet de minimiser l’empreinte environnementale d’un produit, en anticipant les impacts négatifs et en cherchant à les réduire. Elle concerne le choix des matières premières, le processus de fabrication, le mode de transport, l’emballage ou la fin du cycle du produit.

Comme consommateur, on peut choisir des produits pour qu’ils soient les plus durables possible. Une gourde plutôt qu’une bouteille d’eau, pour prendre un exemple simple.

Quels sont les 7 piliers de l’économie circulaire ? – Lumni

3. L’écologie industrielle et territoriale

Selon l’ADEME, ce pilier a pour but “d’optimiser les ressources sur un territoire, qu’il s’agisse d’énergies, d’eau, de matières, de déchets mais aussi d’équipements et d’expertises, via une approche systémique qui s’inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels.”

Cette “symbiose industrielle” n’est autre que la permaculture appliquée aux relations entre entreprises : les déchets des uns font les ressources des autres. Par exemple, la marque de design FabBRICK a imaginé des briques conçues à partir de tissus recyclés et compressés, pour l’isolation phonique ou thermique. Rien ne se perd, tout se transforme !

Les rôles du consommateur dans l’économie circulaire

4. L’économie de la fonctionnalité

Meilleur moyen de lutter contre la surconsommation, l’économie de la fonctionnalité promeut l’utilisation plutôt que la possession. Pourquoi acheter cet appareil à raclette qu’on sort du placard deux ou trois fois par an ou cette puissante perceuse qui, selon l’ADEME, ne tournera qu’en moyenne que 12 minutes dans sa vie ?

Le site français Kiwiiz met en relation les particuliers qui souhaitent proposer des outils de bricolage et de jardinage, des équipements bébé ou des services comme la garde d’animaux et ceux qui souhaitent en bénéficier dans le voisinage. Malin !

5. La consommation responsable

Côté consommateur, il s’agit ici d’acheter en conscience et d’adopter la Sobriété heureuse, version Pierre Rabhi. Ai-je vraiment besoin de cet objet ? Si oui, puis-je l’acheter en version durable (reconditionné, en seconde main, recyclé…) ? Par nos choix de consommer (ou de ne pas le faire), nous avons le pouvoir de choisir le modèle circulaire plutôt que le linéaire.

6. L’allongement de la durée d’usage

Réparation, réemploi, réutilisation : voici les “3 R” gagnants pour prolonger la durée de vie des objets, dans une société de consommation où l’obsolescence programmée fait florès. Par exemple, la Recyclerie a imaginé un atelier partagé de réparations d’objets qui répond aux principes de l’économie circulaire !

7. Le recyclage

Le dernier des 7 piliers de l’économie circulaire se situe en fin de chaîne, c’est le recyclage. Il doit être utilisé comme le dernier recours possible pour boucler la boucle. Quand on sait que seulement 14 % des plastiques usagés sont collectés puis recyclés, on comprend qu’il est indispensable de réduire la production de déchets, en s’appuyant d’abord sur les six premiers piliers.

À présent que vous connaissez les 7 piliers de l’économie circulaire, à vous de devenir un maillon de cette chaîne essentielle pour notre avenir.

A PROPOS

Philippe Monteiro da Rocha
Philippe Monteiro da Rochahttps://www.aujourdhui.com
Passionné de psychologie positive, Philippe est responsable éditorial d'Aujourdhui.com. Adressez-vous à lui si vous avez des compliments ou des critiques à faire...
-- Annonce --

NOUVEAU

CADEAU

C'est le moment d'agir !

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS