Psychologie positive : rapprochez-vous du bonheur…

Lancé dans les années 90, ce courant de recherches a révolutionné la psychologie. L’objectif de la psychologie positive n’est pas de soigner les maladies mentales mais de trouver les moyens pour rendre les gens heureux.

Grâce à une meilleure connaissance de soi, en identifiant ses forces et en accueillant ses émotions, la psychologie positive permet à ceux qui s’y intéressent de porter un regard différent sur le quotidien. Elle favorise le développement d’un bien-être durable et des compétences de résilience. Elle invite aussi à accepter ses vulnérabilités pour cultiver des relations authentiques et solidaires, et mieux faire face aux difficultés.

La psychologie positive ne traite pas la maladie

La psychologie positive est un courant de recherches scientifiques qui remonte à la fin des années 1990. Il a été initié par une poignée de psychologues américains dont Martin Seligman, chercheur en psychologie de l’université de Pennsylvanie et président de la prestigieuse Association américaine de psychologie.

Seligman est parti d’un constat simple : la psychologie s’est depuis toujours intéressée aux maladies mentales et aux moyens de les comprendre et surtout de les traiter.

Mais n’est-il pas aussi important de s’intéresser au bien-être et à l’épanouissement des gens ? Comment faire en sorte non pas de les soigner une fois qu’ils sont malades, mais améliorer leur santé et leur bien-être au quotidien ?

La psychologie positive selon Martin Seligman – TedX

Chacun peut entrainer son esprit à se concentrer non pas sur les difficultés de la vie mais sur les choses plaisantes et gratifiantes. Le rôle central est d’aider chacun à trouver cet équilibre vers le positif.

« Il ne s’agit plus d’aider les gens à passer de – 5 à 0 sur l’échelle de satisfaction, mais à permettre à chacun de passer de 0 à + 5 ! « , définissait David Servan-Schreiber, psychiatre, en 2005.

Les événements que nous vivons n’ont finalement qu’une influence relative sur notre bonheur, qu’il s’agisse d’une rencontre amoureuse, d’une augmentation de salaire ou de l’achat d’une voiture…

Passé un moment de joie intense et de satisfaction personnelle, ces éléments deviennent notre « nouvelle normalité ». Une fois comblés, nos désirs laissent place à de nouvelles envies et à de nouvelles frustrations. Ce mécanisme est un moteur puissant de notre société de consommation.

EbookCover 3D Petits Pas Bonheur

Pour développer et entretenir votre sentiment de bien-être, découvrez notre mini-programme 10 Petits Pas Bonheur : un Email chaque matin pendant 10 jours !
Cliquez ici pour le recevoir gratuitement

C’est pour cela que nous devons prendre conscience des petits bonheurs du quotidien qui sont autant de piqûres de rappel pour maintenir le bien-être à un niveau élevé…

La science du mieux-être

La psychologie positive est révolutionnaire en ce qu’elle s’intéresse à ce qui rend les gens heureux. Son objectif est de répondre à quelques questions essentielles comme :

  • Qu’est-ce que le bonheur ?
  • Comment peut-on être heureux ?
  • Quels sont les facteurs qui contribuent réellement au bonheur ?
  • Comment augmenter son niveau de bonheur ?

La psychologie positive propose des « stratégies » du bonheur, validées par des études scientifiques, selon la loi des probabilités : on sait par exemple qu’exprimer quotidiennement sa gratitude ou s’offrir une activité agréable par jour rend plus heureux.

Ce n’est pas une thérapie en soi. Cette discipline s’adresse d’abord à celles et ceux qui ne sont pas désespérés ou dépressifs au départ, mais qui attendent plus de leur existence.

Des exercices de psychologie positive

La psychologie positive leur propose alors des actions à accomplir et des comportements à développer pour augmenter leur sentiment de bien-être. Ses objectifs sont par exemple de développer la capacité d’aimer et d’être aimé, de donner du sens à ses actions, d’être responsables de ce que nous pouvons changer, d’être résilients face à ce que nous ne pouvons pas éviter.

En pratique, les différentes recherches menées en psychologie positive ont permis de déterminer quelques exercices facilement réalisables par chacun pour accéder à cet état de bien-être.

Le plus connu d’entre eux est le journal de gratitude qui consiste à écrire sur un carnet, le soir ou au moins une fois par semaine, les événements les plus positifs que l’on a vécus dans sa journée.

Lire aussi :
Psychologie positive : rapprochez-vous du bonheur…
Voir le verre à moitié plein, ça s’apprend ?
10 conseils de la science pour être heureux
Méditation de pleine conscience : 4 conseils pour réussir
6 clés pour exercer votre gratitude

Les études scientifiques montrent qu’après six semaines seulement, la satisfaction et le bien-être sont développés. Le cerveau est alors entrainé à repérer le positif, et non plus à se concentrer sur les difficultés de la vie. Une étape évidemment essentielle pour augmenter sa qualité de vie et son bien-être et se rapprocher de ce qu’on définit comme le bonheur !

Mes Petits Pas Bonheur

Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Philippe Monteiro da Rocha
Philippe Monteiro da Rochahttps://www.aujourdhui.com
Passionné de psychologie positive, Philippe est responsable éditorial d'Aujourdhui.com. Adressez-vous à lui si vous avez des compliments ou des critiques à faire...
-- Annonce --

CITATION DU JOUR

CADEAU

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS