Nous sommes le

vendredi 21 juin 2024

Horoscope 2023 | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On t'aide à voir le verre à moitié plein

Steak, beef steak, steak de thon ou de soja… quelles différences ?

Un steak, par définition, est le synonyme de beef steak (bifteck ou beefsteak…), c’est une tranche de bœuf grillée. Alors pourquoi parle-t-on de steak de thon, de steak de soja, de steak de sarrasin… ? De la même manière que l’on parle de lait d’amande, de soja ou autre lait végétal, que dire sur ces produits transformés ?

A l’heure où un débat sur la viande fait rage, revenons sur cette notion de steak qui semble se décliner à toutes les sauces.

A l’origine : le beef steak

Le beef steak (donc de boeuf) le plus maigre est à 5 % de matières grasses, et représente 121 calories/100 g. A 20 % de matières grasses, le beef steak passe à 276 calories/100 g.

Mais aujourd’hui, vous trouvez des steak de toute sorte. Petit rappel pour évaluer ce genre de plats industriels : il faut avoir un rapport protéines/lipides supérieur à 1.

Vous remarquerez que ces produits demandent toujours d’être accompagnés par une belle assiette de légumes car leur niveau calorique est souvent très riche.

Plus c’est transformé, plus c’est riche

Le constat est simple : plus le produit est naturelnon transformé, plus son niveau calorique est faible. Plus la liste d’ingrédients est courte et plus le niveau calorique est également faible.

Cela est dû aux ajouts de matières grasses, à la combinaison de produits qui nécessitent des ajouts pour s’agglomérer et donner un produit consistant ou encore à des recettes fantaisistes enrichies en fromage ou fauxmage et autres sauces ou coulis.

En effet, vous verrez que les produits présentés dépassent souvent les 230 ou 260 calories pour 100 g, bien que beaucoup d’entre-eux soient Bio et végétariens, voire végans. Encore la faute aux matières grasses, de pas si bonne qualité, et autres “ingrédients” type amidon pour que les produits se tiennent.

On retrouve également des préparations à base de poisson. Hormis le steak de thon, qui n’est ni plus ni moins qu’une darne de thon, on retrouve des poissons panés (que l’on ne retrouve pas au rayon des surgelés), les steaks hachés de la mer, les tartares de poissons et autres préparations. 

Dans ce rayon, les poissons panés sont riches en lipides et en graisse, ce qui souligne, comme d’habitude, des teneurs en poisson extrêmement faibles, avec un pourcentage de graisse et de chapelure conséquent.

LES STEAKS : STEAK HACHÉ, STEAK DE THON, STEAK DE SOJA...
Beef steak ou steak de thon ? – Dr Jean-Michel Cohen

Dès lors, cette recette transforme un produit maigre comme le thon ou le colin, en une préparation extrêmement grasse, où l’on atteint allègrement des valeurs caloriques de 220 à 250 kcal pour 100 g (contre 115 calories pour le “steak de thon), et vous le verrez dans la vidéo, beaucoup contiennent entre 7 et 10 g de lipides aux 100 g.

Riche en protéines végétales (14,6 %) d’excellente qualité, le tofu, comme le steak de soja, est une bonne alternative à la viande, car il permet de maintenir un bon métabolisme de base. Il faut compter environ 120 g de tofu pour remplacer une portion de viande, de poisson ou d’œufs.

Consommé nature, il constitue une source intéressante d’acides gras oméga 3, de calcium et de magnésium. Leurs compositions sont très variables. Ils sont riches en bonnes protéines, mais leurs taux de glucides et de lipides sont à surveiller, ainsi que l’apport calorique par portion.

Des spécialités marketing déclinées

Cela reste des produits de consommation adaptés à un marché toujours en quête de nouveaux produits, de nouveaux consommateurs.

Faites attention à ces appellations “steak”. Elle représente très souvent un agglomérat de produits souvent gras aux taux de protéines souvent faibles. Il faudrait parler de galettes ou de beignets pour certains… 

Si vous consommez ces produits, équilibrez avec une belle quantité de légumes, ajustez votre consommation de matières grasses, n’hésitez pas également à compléter avec des protéines plus maigres lorsque ces produits ne dépassent pas les 7 g de protéines aux 100 g.

Pensez à bien lire la composition de ces produits quand vous choisissez des produits transformés (pour un beek steak, là, vous savez exactement). Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour faire votre choix. Alors beef steak, steak de thon ou steak transformé… faites votre choix ! Bon appétit !

A PROPOS

Jean-Michel Cohen
Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.
-- Annonce --

énigme DU JOUR

CADEAU

On mange quoi ce soir ?

Vous pourriez aimer

Méthode Cohen : 12 choses à savoir
Méthode Cohen : 12 choses à savoir