5 traitements naturels pour soulager la fibromyalgie

La fibromyalgie se manifeste par un ensemble de symptômes très variés pour chaque patient. Au programme global prescrit par votre médecin, il est possible d’ajouter des traitements naturels destinés à lutter contre tel ou tel symptôme à l’origine des douleurs. Voici 5 thérapeutiques naturelles qui peuvent soulager la fibromyalgie.

On compte aujourd’hui, en France, entre deux et trois millions de personnes touchées par la fibromyalgie, en grande majorité des femmes (près de 80% des cas). Pourtant, cette maladie a longtemps été oubliée, méprises par la médecine.

Songez : c’est seulement en 1992 que l’OMS l’a officiellement reconnue. Les instances européennes ont été encore plus lentes à réagir, puisque la France ne l’a fait qu’en 2007 et les services de l’Union en 2008.

1. Une alimentation pro-alcaline

La nutrition est l’agent principal de l’excès d’acidité qui fait le lit de l’inflammation silencieuse à l’origine des phénomènes douloureux. L’impact glucidique des aliments (leur apport en sucres rapides) joue un rôle au niveau de nombreux symptômes secondaires : fatigue, sommeil, prise de poids…

Adapter son alimentation au quotidien devient un véritable agent de rééquilibrage qui contribue à soulager la fibromyalgie. Quant à la détox, elle intervient de manière plus globale encore. Des organes bien drainés, dépollués, détoxifiés, renforcent les capacités d’autoguérison.

Il ne faut pas banaliser ces outils-détox de base sous prétexte qu’ils ressemblent parfois à des recettes de grand-mère. Les personnes atteintes de fibromyalgie ont beaucoup à gagner à soutenir l’activité de leurs organes émonctoires (reins, foie, intestin), car leur système d’élimination est alourdi par la prise de médicaments. En les aidant, ils peuvent équilibrer leur métabolisme global et améliorer l’efficacité de leurs traitements.

Soulager la fibromyalgie : le cas de Lady Gaga – Télé Matin

Quelques règles alimentaires simples permettent de fournir au corps ce dont il a besoin pour fonctionner, tout en limitant les aliments qui ont un effet délétère sur le métabolisme, notamment ceux qui augmentent l’acidité intérieure, et ceux qui ont un impact glycémique important.

Voici les règles alimentaires de base pour soulager la fibromyalgie :

  • Limitez votre consommation de sucres et de céréales raffinées (sucreries, pain blanc, viennoiseries, riz précuit, aliments industrialisés…). Ces aliments ont un effet acidifiant et un impact violent sur la régulation du taux de sucre dans le sang (la glycémie). Ils nourrissent ainsi à la fois les douleurs, la fatigue, les troubles du sommeil…
  • Préférez les fruits de mer et les volailles à la viande rouge. Cette dernière est très acidifiante. Et n’exagérez pas avec les quantités : 150 à 200 g par jour sont amplement suffisants.
  • Augmentez votre consommation de légumes. Ils renferment des minéraux qui s’opposent à l’effet acidifiant des autres aliments, tout en ayant un impact très limité sur la glycémie. Ils fournissent également au corps nombre de nutriments précieux : vitamines, anti-oxydants, enzymes…
  • N’oubliez pas les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches…). Leur impact glycémique est raisonnable, ils fournissent vitamines et minéraux, ainsi que des protéines végétales.
  • Côté céréales (pain, pâtes, riz…), choisissez-les complets ou semi-complets. Leur impact glycémique sera plus bas, ils seront plus riches en nutriments, et ils fourniront des protéines qui, associées à celles des légumineuses, vous permettront de remplacer une partie de la viande que vous consommez d’habitude sans que votre corps subisse de carence.

2. Une détox des émonctoires

En éliminant mieux vos déchets (à commencer par les résidus des médicaments que vous prenez), vous aiderez globalement votre métabolisme. Pour cela, il suffit de faire régulièrement des cures de plantes ciblées sur les organes d’élimination (les émonctoires) afin de les stimuler et de les soutenir dans leur tâche.

  • Pour le foie : artichautradis noirdesmodium, chardon-marie… Faites une cure d’une de ces plantes (ou d’un mélange) pendant trois semaines, une fois par trimestre. 
  • Pour les reins : orthosiphonpilosellereine-des-prés… Faites aussi une cure de trois semaines, une fois par trimestre, d’une plante ou d’un mélange.
  • Un petit focus sur les métaux lourds et l’aluminium : ces substances sont suspectées de jouer un rôle dans le déclenchement et l’évolution de la fibromyalgie. Vous ne risquez rien à inscrire à votre programme une cure de micro-algues qui facilitent leur élimination : klamath, chlorella, spiruline… Procédez également par cure de trois semaines, une fois par trimestre.
  • Veillez toujours à observer une pause de 8 à 10 jours lorsque vous passez d’une plante à une autre.

3. L’homéopathie pour soulager la fibromyalgie

Cette médecine soigne avec des doses infinitésimales. Plantes, minéraux ou animaux sont dilués à l’extrême dans les granules, dont le choix doit respecter au maximum la manière dont la personne manifeste ses symptômes. Le choix appartient donc au médecin homéopathe qui saura vous observer pour établir le traitement. Celui-ci peut contribuer à soulager la fatigue, réduire les troubles du sommeil, atténuer les douleurs, calmer les troubles digestifs, cutanés ou urinaires…

4. Les huiles essentielles

Ces extraits de plantes, extrêmement concentrés, sont délicats à manier par voie orale. Ce mode d’administration est réservé au thérapeute. En dehors de toute prescription, il est cependant possible de les utiliser en massage, en friction, en bains, en inhalation…

Les huiles essentielles aident à gérer de nombreux symptômes. La lavande et la mandarine jaune font baisser le niveau de stress et améliorent le sommeil. L’épinette noire est stimulante. La gaulthérie couchée atténue les douleurs locales. Pour ne citer que quelques exemples qui peuvent contribuer à soulager la fibromyalgie.

5. Le yoga

Parmi toutes les techniques psychocorporelles dont la pratique peut vous aider à soulager la fibromyalgie, le yoga est sans doute la plus efficace. Formez-vous auprès d’un enseignant, puis effectuez chez vous, matin et soir, les postures (les asanas) qui vous apportent de l’apaisement.

Le yoga aide notamment à restaurer le sommeil, à apaiser la tension nerveuse, à stimuler le métabolisme, à améliorer la mobilité articulaire, à dissoudre les crispations musculaires, à atténuer les douleurs…

C’est ainsi, en organisant vous-même le programme qui convient à « votre » fibromyalgie, que vous améliorerez votre bien-être, atténuerez vos symptômes et retrouverez progressivement un quotidien supportable, voire agréable.

C’est en devenant ainsi « acteur » de votre guérison que vous parviendrez d’abord à mieux vivre avec votre fibromyalgie, puis à la faire taire. Car c’est possible ! On ne parle pas de guérison pour la fibromyalgie, mais il est possible d’en atténuer les manifestations au point de l’oublier. Ce qui, finalement, revient presque au même…

A PROPOS

Marisa Langy
Marisa Langyhttps://www.aujourdhui.com
Engagée avec force dans la transition écologique, Marisa est passionnée par la nature, le bien-être, l'alimentation durable, la simplicité volontaire et la protection de l'environnement.
-- Annonce --

CADEAU

Un peu de sport à la maison ?

-- Annonce --

Vous pourriez aimer aussi

PROGRAMMES GRATUITS