Les bienfaits du souci pour la peau

Apprécié pour ses vertus calmantes et cicatrisantes, le calendula (ou souci officinal) est un remède efficace pour les petits problèmes cutanés. Les bienfaits du souci ne s’arrêtent pas là : il aide aussi à soulager les troubles gastriques ou hépatiques, les inflammations ORL ou encore les douleurs prémenstruelles.

FICHE D’IDENTITÉ
Nom : Souci, calendula, souci des jardins
Nom scientifique : calendula officinalis
Famille botanique : Astéracées
Parties utilisées : fleurs et capitules
Indications : problèmes de peau, système digestif, varices, retour veineux, diurétique
Préparation : infusion, teinture, macérat, cataplasme

Le calendula aide, par ses vertus antibactériennes et cicatrisantes, à traiter les petites plaies, les eczémas, les acnés, les furoncles, les ulcères, et les mycoses. Aussi, par ses propriétés adoucissantes et hydratantes, il aide à soigner les problèmes cutanés bénins, les coups de soleil, les peaux sèches et délicates.

En savoir plus sur les propriétés du calendula

- Annonce -

Encore appelé souci des jardins, souci officinal, le calendula officinalis est une plante de la famille des astéracées, originaire du bassin méditerranéen. On le surnomme “la fiancée du soleil”, pour sa particularité à s’ouvrir et à se refermer en fonction des mouvements du soleil. 

Les bienfaits du souci sont très connus depuis l’antiquité. La plante a des vertus culinaires, cosmétiques, médicinales et tinctoriales (teinture pour tissus et colorant alimentaire). Le calendula devint très populaire à partir du moyen-âge et était réputé pour apaiser toutes sortes de maux (piqûres d’insectes, morsures de serpent, jaunisse, conjonctivite, teigne, règles douloureuses, fièvre). De nos jours, il est davantage apprécié en dermatologie, pour ses propriétés adoucissantes et cicatrisantes.

Les bienfaits du souci (calendula offiinalis) par Althea Provence

Les parties du calendula utilisées en phytothérapie sont ses fleurs (fraîches ou séchées). Ses nombreux atouts santé proviennent de ses principes actifs : flavonoïdes, caroténoïdes (lycopènes, carotènes), triterpendioles (esters faradiols), saponosides, acide salicylique, mucilage, huile essentielle.

Les autres bienfaits du souci

Les bienfaits du souci (calendula) sont variés :

  • Il aide à régulariser les cycles menstruels.
  • Par ses actions drainantes et purifiantes, il permet de nettoyer le foie et prévenir des problèmes hépatiques.
  • Le calendula soulage les troubles digestifs notamment les inflammations gastriques.
  • Il est efficace contre la fièvre, les maux de gorge et de bouche.
  • Il renforce le système immunitaire.
  • Excellent antidouleur et anti-inflammatoire, il contribue à soulager les brûlures légères, les piqûres d’insectes, les urticaires et les contusions. 

Comment l’utiliser ? 

Le calendula se présente sous diverses formes et préparations : pommades, crèmes, gels, baumes, teintures mères, huiles, collyres, ovules vaginales, infusions. Pour toute utilisation, il est important de toujours se conformer aux notices des produits ou demander conseil à un médecin pour connaître les règles d’application.

  • Sous forme d’huile de calendula : elle peut être appliquée en massage, sur les peaux sèches et irritées, 2 ou 3 fois par jour. 
  • En infusion : on prend une ou deux cuillères à café de fleurs séchées qu’on incorpore à 200 ml d’eau bouillante. En cas de troubles digestifs ou de mycoses on peut en boire une tasse 3 fois par jour. On peut aussi utiliser cette infusion de manière locale, en compresses, en gargarismes, ou en bains de bouche.
  • Sous forme de teinture : ses utilisations peuvent être semblables à celles de l’infusion. En usage interne, on en prend 30 gouttes diluées dans de l’eau, 3 fois par jour.

Contre-indication et précaution d’emploi

La prise du calendula en usage interne est interdite aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. Aussi, on déconseille fortement un usage prolongé par voie interne (infusion, teinture mère) de plus de 2 semaines, sans l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste de phytothérapie. 

En ce qui concerne les précautions, on évite une application prolongée des préparations contenant de l’alcool (teinture mère), car elles peuvent provoquer des irritations, voire des réactions allergiques particulièrement chez les personnes sensibles aux plantes appartenant à la famille des astéracées. Il n’y a pas d’interaction connue avec des plantes médicinales, des compléments ou des médicaments.

Phytothérapie - 66 plantes essentielles

Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

A PROPOS

Caroline Castel
Caroline Castelhttps://mon-regime-minceur.com/
Passionnée de bien-être, de santé naturelle,, Caroline est la fondatrice du StudioWaouw et l'auteure de nombreux guides pratiques et pédagogiques.

CADEAU

Un peu de nature dans ta santé ?

Vous pourriez aimer

PROGRAMMES GRATUITS