Savoir Maigrir avec JM Cohen   |   Méthode Montignac   |   Programme minceur gratuit

samedi 10 avril 2021
AccueilPhytothérapieLes bienfaits de l’arnica contre les douleurs

Les bienfaits de l’arnica contre les douleurs

Avec ses superbes fleurs jaune-orangé, l’arnica des montagnes est connue pour son utilisation en phytothérapie sur les traumatismes sans plaies. Pas étonnant qu’on exploite aussi les bienfaits de l’arnica dans l’industrie pharmaceutique pour fabriquer des pommades anti-inflammatoires et antalgiques.

Utilisée depuis plus de 1000 ans en phytothérapie contre les lésions traumatiques, l’arnica des montagnes est une plante qui a démontré son efficacité, tant pour le traitement des lésions traumatiques (contusions, foulures, chocs, hématomes, œdèmes et inflammations post-traumatiques), que pour les pathologies rhumatismales telles que les douleurs articulaires ou musculaires, l’arthrose, l’arthrite et les tendinites. 

Les bienfaits de l’arnica des montagnes

Plante vivace de la famille des astéracées mesurant 20 à 30 cm de haut, l’arnica peut se trouver en France (notamment en Midi-Pyrénées) dans les pâturages des montagnes ou sur les terres siliceuses. Ses feuilles sont duveteuses, ovoïdes et tannées, avec des capitules, de 5 ou 6 cm de large, de couleur jaune-orangé. Ses fleurs quant à elles sont d’une couleur rosette à la base et ses fruits, comme les graines, sont surmontées d’un pappus, doté de soies brunes ou blanches. L’arnica dégage un doux parfum suave et sa cueillette se fait de mai à juin. 

Ce sont les principes actifs contenus dans l’arnica qui lui confèrent toutes ses vertus médicinales. On peut citer parmi ses principaux composés les flavonoïdes, le thymol, l’arnicine, les coumarines et les caroténoïdes.

D’autres bienfaits de l’arnica

Les bienfaits de l’arnica pour la santé ne s’arrêtent pas là : 

  • On le recommande souvent en traumatologie pour traiter les hématomes, les inflammations, les hémorragies limitées et les douleurs post-traumatiques.
  • Il prévient les maladies cardiovasculaires et protège les vaisseaux capillaires. 
  • L’arnica participe à la santé des yeux, aide à prévenir et traiter les rétinopathies ainsi que la dégénérescence maculaire liée à l’âge.  
  • Utile contre troubles veineux et phlébites, il permet de lutter contre l’insuffisance veineuse et les varices.
  • Il est bon pour la peau et soulage les piqûres d’insectes, les furoncles ainsi que les dermatoses inflammatoires. 
  • Par son pouvoir anti-inflammatoire et antibactérien, l’arnica aide à traiter certaines affections ORL, les maux de gorge, les angines virales et bactériennes, les gingivites, les ulcères aphteux et les douleurs bucco-dentaires.
Comment profiter des bienfaits de l’arnica ? – Phytothérapie par Doctissimo

Comment l’utiliser ?

La fleur de l’arnica est la partie utilisée principalement en phytothérapie. Toutefois, toutes les structures de la plante (feuilles, tiges, racines et graines) peuvent être exploitées, selon le type de préparation. On peut ainsi profiter des bienfaits de l’arnica sous diverses formes et préparations : en crèmes, gels, pommades, onguents, teintures, huiles de massage, granules homéopathiques. 

  • Infusion : On laisse infuser, pendant 15 minutes, 2 ou 3 g de fleurs séchées, dans 100 ml d’eau portée à ébullition. On la laisse tiédir et ensuite on applique une compresse imbibée sur les lésions, plusieurs fois par jour.
  • Teinture : On met 100 g de fleurs d’arnica séchées et écrasées dans un litre d’alcool titrant au moins 50 °(type eau-de-vie). On laisse la macération au soleil pendant 24 heures au moins, puis on filtre et on conserve dans des récipients en verre teinté. On peut appliquer cette teinture avec des compresses sur les lésions, plusieurs fois par jour. En cas de maux de gorge, on prépare une solution avec 10% de teinture et de l’eau. On fait des gargarismes avec, plusieurs fois par jour, en recrachant la solution.
  • Onguent : On mélange 25% de teinture à 75% d’huile végétale, puis on applique cet onguent sur les parties lésées, plusieurs fois par jour.

Contre les douleurs, il n’y a pas que les bienfaits de l’arnica

Contre-indications et précaution d’emploi

- Annonce -
MM
MM
MM
MM

Il est fortement déconseillé d’utiliser des solutions d’arnica sur des plaies ouvertes ou ulcérées, et il ne faut jamais avaler des solutions ou des extraits d’arnica. En effet, cette plante contient de l’arnicine, une substance très toxique qui peut provoquer un empoisonnement, pouvant conduire au coma et au décès.

À ce jour, il n’existe pas de contre-indications en usage externe connu pour l’arnica. Mais, lorsque les traitements sont répétés, on peut constater quelques effets secondaires après l’usage externe de l’arnica, tels que les dermatites et les eczémas. Pour profiter des bienfaits de l’arnica en usage interne (homéopathie), il faut simplement bien respecter les dosages prescrits. 

Aussi l’association de l’arnica à certaines plantes médicinales (pissenlits, marguerites, famille des astéracées) peut provoquer des cas d’allergies chez des personnes intolérantes à ces plantes. À part cela, il n’existe pas d’autres interactions nocives pour la santé.

30 recettes Montignac à IG bas

Faites votre Analyse Minceur Gratuite avec Sybille Montignac
Découvrez La Méthode Montignac sur Amazon.fr

NOUVEAU

NEWSLETTER

POPULAIRES

A PROPOS

83a34818656fa180a9b6e11ce367f61f?s=96&d=identicon&r=g
Caroline Castelhttps://mon-regime-minceur.com/
Caroline est journaliste, community manager et également auteure de guides pratiques à ses heures. Elle est passionnée de santé naturelle, de médecines douces et d'aromathérapie.

SUIVEZ-NOUS

21,091FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
49,700AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi