Nous sommes le

mercredi 1 décembre 2021

Horoscope | Ebooks | Stories | Quiz | Forum | Blogs | Groupes  

On vous aide à voir le verre à moitié plein

mercredi 1 décembre 2021

Système immunitaire : votre santé est dans l’assiette !

Hippocrate disait : « Que ton aliment soit ta première médecine« . Bien se nourrir, c’est entretenir son capital santé ! Ensemble, voyons comment maintenir vos fonctions de défense en alerte grâce à une alimentation adaptée et réfléchie. C’est parti pour un “voyage intérieur”.

Vous entendez souvent parler des superaliments, ou encore d’aliments dits “miracle” ou “magiques”. Mais comment agissent-ils et surtout, sur quels organes ont-ils une vraie influence ? Microbiote, système vasculaire, système immunitaire et renouvellement cellulaire : ou comment les entretenir pour conserver une bonne santé.

Le microbiote, et ses fameuses bonnes bactéries

Le microbiote humain correspond à l’ensemble des micro-organismes qui ont colonisé notre corps et avec lesquels nous cohabitons : il est composé de 100 000 milliards de bactéries, auxquelles il faut ajouter des virus, des champignons et des protozoaires, le tout représentant une masse d’environ 1 kg.

Sa composition diffère selon les surfaces colonisées : on distingue 6 types différents de microbiote mais concentrons nous sur le microbiote intestinal, de loin le plus important.

Maintenir un microbiote en bon état de fonctionnement participe au maintien d’une bonne santé et pour se faire il faut le nourrir à l’aide de prébiotiques ou probiotiques. Dans quels aliments les trouver ?

Les prébiotiques sont présents avant tout dans les aliments riches en fibres comme les céréales complètes, les asperges, les artichauts, les bananes, les légumineuses (lentilles, fèves, haricots), les champignons, les noix, mais aussi les pousses de bambou, les kiwis ou le chocolat noir.

C’est à travers les aliments fermentés que vous allez pouvoir faire le plein de probiotiques : pain au levain, yaourts, fromages, les crucifères mis en saumure comme la choucroute ou le kimchi, un chou fermenté qui nous vient de Corée et qui est vraiment excellent, je vous le conseille.

Le système vasculaire, la force de ravitaillement du corps

Votre système vasculaire distribue en effet dans votre corps l’oxygène, les minéraux, les vitamines, etc. Un dérèglement de son fonctionnement est source de maladies dont certaines peuvent être très graves.

Une alimentation contrôlée aide l’organisme à maintenir la propreté et la stabilité de votre système vasculaire. Dans le cas d’un système vasculaire en mauvaise santé, votre peau perd sa souplesse, voss jambes sont douloureuses et gonflées et le surpoids s’installe, pouvant provoquer des dérèglements hormonaux.

La bonne santé de notre système cardio-vasculaire permet également d’être plus fort face à un cancer. Un organisme à l’équilibre est capable de circonscrire la tumeur.

Et c’est précisément cet état de stabilité que nous pouvons tenter de préserver en choisissant avec soin nos aliments.

L’alimentation pour un bon système immunitaire – Dr Jean-Michel Cohen

Favorisez la consommation de thé, de soja et de légumes. Vous pouvez également regarder du côté de la méditerranée où le régime Crétois favorise les fruits et légumes, les céréales complètes, les noix, l’huile d’olive vierge et les poissons…

On sait désormais que cette alimentation réduit l’incidence des maladies chroniques, entre autres les pathologies cardio-vasculaires ou le diabète, mais aussi des cancers et de certaines maladies neurodégénératives, et elle améliore la longévité.

Le système immunitaire, le général en chef de la lutte contre les agressions

L’immunité nous protège des maladies simples comme les angines, les maux de gorge ou les rhumes, mais aussi des atteintes plus sérieuses, comme les bronchites. Mieux encore, elle nous aide à lutter contre les pathologies très graves, en particulier le cancer.

Le système immunitaire dispose de deux moyens de défense : une immunité innée qui est en veille permanente, et une immunité adaptative qui se développe au fil du temps, et quatre organes sont principalement impliqués dans le développement de notre immunité :

  • la moëlle osseuse,
  • le thymus,
  • la rate,
  • et l’intestin (rappelez-vous du microbiote dont nous avons parlé en début de Lettre).

Notre système immunitaire dispose en effet de “cellules tueuses” capables de détecter les cellules anormales pour les éliminer, à condition qu’il soit suffisamment solide. L’alimentation est alors un outil majeur pour renforcer notre système immunitaire.

Inversement, une baisse de notre système immunitaire permet à l’agresseur de se développer. L’obésité ou une sous-nutrition, mais aussi les traitements médicamenteux ou les chimiothérapies, malgré leur action curative, affaiblissent notre système immunitaire.

Toute fragilisation de l’organisme diminue la qualité de la réponse immunitaire, donc nous rend plus sensible aux attaques pathogènes.

Ainsi, tout ce qui va soutenir votre système immunitaire permettra à votre corps de faire face contre les cellules pathogènes, même les plus vicieuses – celles qui savent si bien se dissimuler dans le cas du cancer.

Ajoutez à l’alimentation la pratique d’une activité physique car bouger améliore le système vasculaire pour transporter jusqu’aux zones touchées par une tumeur (ou autre pathologie) les cellules susceptibles de combattre cette dernière.

Mes Petits Pas Bonheur

Nutrition, minceur, stress, phyto, aromathérapie… Tous nos ebooks gratuits

-- Annonce --

NOUVEAU

NEWSLETTER

-- Annonce --

POPULAIRES

A PROPOS

Jean-Michel Cohenhttps://www.savoirmaigrir.fr
Dr Jean-Michel Cohen est Médecin-nutritionniste, auteur, créateur du programme "Savoir Maigrir" et intervenant régulier dans les médias.

SUIVEZ-NOUS

21,053FansJ'aime
2,735SuiveursSuivre
51,200AbonnésS'abonner

Vous pourriez aimer aussi

PARTENAIRES